La saison 2 de Kingdom débarque début 2016 sur OCS

Publié le 17 Novembre 2015

La saison 2 de Kingdom débarque début 2016 sur OCS

Alors que la série a été renouvelée pour une saison 3, OCS choc proposera à ses abonnés de découvrir chaque dimanche à 20h50 à partir du 10 janvier, la deuxième saison inédite de « Kingdom », une série créée par Byron Balasco et avecFrank Grillo (Alvey « King » Kulina), Kiele Sanchez (Lisa Prince), Matt Lauria (Ryan Revis), Jonathan Tucler (Jay Kulina), Nick Jonas (Nate Kulina), Natalie Martinez (Alicia Mendez), Jessica Szohr (Laura Melvin)…

La série dramatique imaginée par Byron Balasco est de retour pour une deuxième saison explosive. Kingdom nous plonge dans le milieu du « MMA » (Mixed Martial Arts), à travers l’histoire de la famille Kulina dont le père, Alvey (Frank Grillo), est le gérant du club sportif Navy St.

A la fin de la première saison, le combat de Ryan (Matt Lauria), ancien protégé d’Alvey fraîchement sorti de prison, permettait au Club de faire salle comble et de gagner en notoriété. Mais son retour fracassant dans la compétition n’est pas de tout repos : désormais débarrassé de ses addictions, Ryan doit défendre son titre, mais quel est le prix à payer pour connaître la gloire ?

Alvey, toujours plus ambitieux, cherche à ouvrir un nouveau club. Son caractère d’ancien combattant le pousse à ne jamais rester sur ses acquis et à toujours aller plus loin, quitte à prendre des risques pouvant mettre en péril le quotidien de sa famille ! Lisa, celle qui partage sa vie, attends un enfant et s’occupe parallèlement de la carrière d’Alicia Mendez (Natalie Martinez), une combattante talentueuse qu’elle vient de recruter mais dont les tendances autodestructrices risquent de troubler les liens complexes entre les personnages.

L’homosexualité tout juste révélée de Nate (Nick Jonas), le fils d’Alvey, à la fin de la première saison, permet à ce drame de nourrir des perspectives narratives complexes. Comment affirmer sa sexualité dans un univers familial empreint de violence et de virilité ? Son retour sur le ring fera alors l’objet de controverses…

A travers une galerie de personnages habilement écrits, Byron Balasco plonge le spectateur en plein coeur d’une famille écorchée vive, dont les liens sont issus d’un univers où la compétitivité est le maître-mot, et où le plus dangereux des adversaires sur le ring, c’est soi-même ! Filmée caméra à l’épaule, la série opère un réalisme saisissant.

Rédigé par LZDP

Publié dans #OCS

Commenter cet article