Rock ‘n’ Rennes dans 'La case de l'Oncle Doc" ce soir sur France 3

Publié le 30 Novembre 2015

Rock ‘n’ Rennes dans 'La case de l'Oncle Doc" ce soir sur France 3

Ce soir à 23h50 dans La case de l'Oncle doc France 3 proposera Rock ‘n’ Rennes écrit et réalisé par David Morvan et Erwan Le Guillermic.

Chaque année, début décembre, avec le festival des Transmusicales, Rennes devient le temps d’un week-end la capitale du rock en France. Parmi ceux qui applaudissent les stars naissantes, bien peu savent que ce festival témoigne d’une autre histoire dont il est le dernier reste flamboyant : celle d’une bande de copain qui arpentait les rues de Rennes à la fin des années soixante-dix.

En 1980, grâce à un petit groupe d'étudiants, Rennes, ville bourgeoise et endormie, prend la déferlante punk en plein visage. Elle va durablement marquer le paysage musical français et ses musiciens vont devenir les icônes de toute une génération.

Les charismatiques Marquis de Sade réinventent le rock français et dans leur sillage toute une génération de musiciens et d’artistes rennais va naître et prendre son envol : Daho, Obispo, Niagara mais aussi le photographe Richard Dumas ou le designer Stéphane Plassier, des artistes qui, face à la crise naissante, voulait s’inventer un autre avenir.

Le festival des Transmusicales, à cette époque, se fait l’écho d’une scène locale bouillonnante et festive. Dans les rues pavées on peut parfois croiser Jack Lang, le tout nouveau Ministre de la Culture. Rennes est la ville où il faut être, le mythe de Rennes la rockeuse est né ! Le très branché magazine Actuel fait sa couverture avec Marquis de Sade. Vus de la Capitale, les Rennais ont tout pour plaire ! Des rebelles de bonne famille qui font une musique froide, un peu prétentieuse, chargée de bribes de discours philosophique et d’expressionnisme allemand. Et ça marche ! Marquis de Sade brillera le temps d’un feu de paille. Mais Rennes s’est prise au jeu de ″capitale″ du rock. Une réalité pas forcément imméritée mais un peu inattendue. S’ensuit une période très riche, un vrai feu d’artifice chargé de puissances légendaires qui passe les frontières de la Bretagne : Transmusicales, Rennes Musiques, salle de la Cité, Etienne Daho, Hervé Bordier, Philippe Pascal, Jean-Louis Brossard, Pascal Obispo, les bars, la Rue de la soif,...

Rennes est à la mode et s’exporte.

Malgré l'euphorie des débuts, en quelques années la vague s’essouffle et Paris attire vers elle les plus ambitieux. Restent le festival des Trans, les souvenirs et la nostalgie d’une période plus insouciante.

Il est temps de se replonger dans les archives. Par-delà les souvenirs, que nous raconte cette aventure de cette époque ? Que reste-t-il aujourd’hui de tout cela ?

Dans ce film Etienne Daho, Jean-Louis Brossard, Pascal Obispo, Franck Darcel, et les autres nous racontent leurs années de jeunesse à Rennes et le début euphorique d’une vie d’artiste. Certains feront carrière; d’autres pas.

En à peine dix ans la ville de Rennes va connaître une histoire de réussite, de succès mais aussi de brûlure et d’ambition gâchée comme les aime le Rock’ n' roll.

Rédigé par Sarah

Publié dans #France 3

Commenter cet article