"Temps de travail, salaires, hiérarchie : faut-il tout casser ?" dans Capital ce soir sur M6

Publié le 15 Novembre 2015

Crédit photo : Franck FERVILLE/M6

Crédit photo : Franck FERVILLE/M6

Ce soir à 20h50 et malgré l'actualité des attentats de Paris, François-Xavier Ménage présentera Capital avec pour sujet "Temps de travail, salaires, hiérarchie : faut-il tout casser ?". Juste après, Bernard de la Villardière sera en direct pour un numéro spécial d'Enquête Exclusive.

38% des salariés français affirment que leur motivation au travail est en baisse. Ce qui classe les Français parmi les travailleurs les plus démotivés d'Europe ! Des salaires trop bas pour certains, pas assez de temps libre, trop de pression de la hiérarchie pour d'autres, un code du travail trop contraignant... La liste des blocages à l'épanouissement est longue. Salariés, patrons, entrepreneurs : comment trouver le juste équilibre au travail ? Qui sont ceux qui tentent de réinventer de nouveaux modèles ? À quoi ressemble le bureau du bonheur ?

Je monte ma boîte : parcours du combattant ?
C'est le rêve d'un Français sur 3 : devenir son propre patron pour ne plus subir le quotidien des simples salariés. Chaque année en France, plus de 500 000 entreprises se créent. Et contrairement à ce que l'on croit souvent, au départ ce n'est pas si compliqué. Aides à la création d'entreprise, formalités administratives simplifiées et même possibilité de continuer à toucher les allocations chômage dans les premiers mois : la France serait même un des pays européens les plus généreux avec ses apprentis patrons. Mais c'est souvent après que ça se corse. Pour passer le cap fatidique des 5 ans qui voit 1 entreprise sur 2 disparaître, il faut savoir surmonter les refus de financements, les charges qui s'accumulent, et la paperasserie qui n'en finit plus… Certains finissent même par jeter l'éponge pour aller tenter l'aventure de l'autre côté de nos frontières.

Les 35 heures : le sujet qui divise les Français
Permettre aux salariés français d'avoir plus de temps libre tout en réduisant le chômage : c'était la promesse des 35 heures. Mais s'agissait-il d'une « fausse bonne idée » ? Aujourd'hui beaucoup de voix s'élèvent pour dénoncer cette spécificité française. Pour bon nombre de patrons, les 35 heures couteraient cher aux entreprises françaises et auraient permis de créer trop peu d'emplois. Et côté salariés, les 35 heures divisent de plus en plus. Si certains restent attachés à leur temps libre coûte que coûte, d'autres considèrent qu'il faudrait pouvoir travailler plus… Le cas des salariés de Smart qui ont voté majoritairement pour l'augmentation de leur temps de travail, malgré le blocage des syndicats. Alors à quoi ressemble le rythme de travail de millions de Français ? Les salariés sont-ils vraiment prêts à rogner sur leurs avantages et à travailler plus ? Cela leur permettrait-il vraiment de gagner plus ?

Libérez mon entreprise !
C'est une petite révolution dans le monde du travail. L'entreprise de demain sera libérée ! Plus de pointeuse, plus de chefs de service… Mieux encore plus de patron. Les maîtres-mots sont confiance et autonomie. À priori, le rêve de tous les salariés. Ce nouveau mode d'organisation boosterait même les performances des entreprises. Ce concept séduit aujourd'hui de plus en plus de PME mais aussi des grands groupes comme Kiabi, Auchan ou Michelin. L'entreprise libérée est même devenue une marque, synonyme de bien-être pour tous. Mais derrière la belle vitrine ne serait-ce pas que de la poudre aux yeux, juste un argument marketing dont l'objectif serait d'éliminer les postes clés pour réduire la masse salariale et les coûts ?

Rédigé par LZDP

Publié dans #Capital, #M6

Commenter cet article