Marianne James, Alain Bernard (...) invités de "Folie Passagère" ce soir sur France 2

Publié le 2 Décembre 2015

L'équipe de Folie Passagère (Crédit photo : Stéphane de Bourgies)

L'équipe de Folie Passagère (Crédit photo : Stéphane de Bourgies)

Chaque mercredi en deuxième partie de soirée, les téléspectateurs de France 2 peuvent retrouver Frédéric Lopez aux commandes de « Folie Passagère ».

Entouré d’une douzaine de talents drôles et attachants (Nicole Ferroni, Pierre-Emmanuel Barre, Noémie de Lattre, Daniel Morin, Aurore Deplace, Thomas Nucci, Gigi Mc Farlane, David Salles, Family Camara, Nomas Hosni, Sony Chan et Alexandre Jardin, Frédéric Lopez célébre les hommes et les femmes les plus épatants du pays et révéler leur sens de l’autodérision.

Chaque semaine, un artiste, un champion, un savant, et un français en action qui rend le monde plus beau, seront reçus avec bienveillance dans ce club un peu déjanté où le mot d’ordre sera : le lâcher-­prise. Ainsi sont mis à l’honneur : le mérite, le savoir et la générosité.

Ce mercredi à 22h40, Frédéric Lopez reçoit dans Folie passagère :

Pour Marianne JAMES, le rire est devenu une échappatoire nécessaire devant l’actualité. Longtemps elle a hésité… Elle aurait pu devenir « bonne sœur » ou biologiste… Elle a choisi d’être une diva irrésistible et inclassable. Une invitée de choix dans une émission où l’on célèbre l’autodérision et l’impertinence…

Alain BERNARD est un « requin au cœur tendre ». Poli, posé, humble, il a longtemps eu peur de gagner… Aujourd’hui, le nageur le plus titré de l’histoire de la natation française a tourné la page de la compétition mais il en a gardé le calme nécessaire pour affronter les défis préparés par la bande.

LE SAVANT
François SARANO, parle de la mer comme personne. Depuis 40 ans, l’océanographe qui a longtemps plongé aux côtés du commandant Cousteau, explore inlassablement ce territoire quasi inconnu que sont les océans. Ses aventures sous-marines, l’homme pourrait en parler pendant des heures… comme ses rencontres magiques presque irréelles avec le plus grand prédateur des mers, le grand requin blanc.

L’INVITE D’ALEXANDRE JARDIN
Alain GRISET s’est fixé un objectif = trouver du travail à 60 000 jeunes chaque année. Le Président des chambres des métiers et de l’artisanat de France veut sauver l’apprentissage et il est sur le point de réussir son pari… Le chômage des jeunes ne peut pas être une fatalité quand l’apprentissage est LA formation qui permet à 80% de ses étudiants d’avoir UN métier et UN contrat de travail dès la fin des études. Qui fait mieux ?

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 2

Commenter cet article