Aumôniers en temps de guerre dans Docs Interdits sur France 3

Publié le 21 Janvier 2016

Aumôniers en temps de guerre dans Docs Interdits sur France 3

Dans sa case « Docs Interdits » France 3 proposera ce soir à 23h20 Aumôniers en temps de guerre un film écrit et réalisé par Stéphane Benhamou.

Parce qu’ils vivent en contact direct avec la mort, les soldats en appellent souvent à Dieu. Ou du moins à son représentant en uniforme, l'aumônier militaire, que l’armée met à leur disposition. Pour les comprendre, les confesser, les absoudre. Pour les aider aussi à supporter la transgression du premier Commandement : « Tu ne tueras point ».
Amis, psys, infirmiers, brancardiers, fossoyeurs, souvent, ces hommes de Dieu partagent tout avec les soldats.

Cette histoire des aumôniers militaires se raconte à travers le parcours d’aumôniers exemplaires de courage, d’héroïsme, mais aussi de lâcheté, et parfois même d’ignominie. Leurs engagements, si différents, montrent bien l’évolution de la fonction d’aumônier depuis qu’elle a été réglementée à la fin du XIXe siècle.

Comment se fait-il que la République, si attachée à la laïcité, a autant besoin d'hommes de Dieu dans ses armées quand il s'agit de la défendre ? S’il y a eu des époques où les hommes de Dieu en uniforme ne faisaient pas totalement corps avec la République, il en va autrement aujourd’hui. Et les guerres en cours contre des barbares qui se réclament de Dieu, rendent leur rôle à la fois plus complexe et plus précieux.

Après Putains de guerre, qui traitait des rapports étroits entre les armées et la prostitution, Stéphane Benhamou s’intéresse, aux rapports entre l’armée française, ses soldats et ses hommes de Dieu en uniforme à travers le destin d’aumôniers militaires, de la Première Guerre mondiale à aujourd’hui.
Une question qui agite les esprits dans une histoire de la République qui commence avec les lois de 1905, se poursuit avec la 1ere Guerre mondiale, jusqu’aux débats actuels sur la laïcité et le conflit qui nous oppose au fanatisme religieux.

Rédigé par Sarah

Publié dans #France 3

Commenter cet article