Le 1er mars, Nagui et Stéphane Bern nous font jouer avec l'histoire sur France 2

Publié le 12 Février 2016

Le 1er mars, Nagui et Stéphane Bern nous font jouer avec l'histoire sur France 2

Le mardi 1er mars en direct à partir de 20h55, Nagui et Stéphane Bern seront aux commandes sur France 2 de « Tout le monde joue avec l’histoire », un prime time événementiel, qui propose aux téléspectateurs et aux 6 invités présents en plateau d'évaluer leur connaissance.

Toute l’émission est construite sur des petits événements, des anecdotes, des situations incongrues et méconnues qui seront l’occasion de raconter des histoires et ainsi donner un nouvel éclairage aux grands faits historiques !

Par exemple, saviez-vous que chronologiquement Cléopâtre est plus proche du 1er smartphone que de la construction de la pyramide de Khéops ? Ou encore, que c’est le chemin de fer qui a permis l’harmonisation de l’heure sur le territoire français ?! Toutes ces histoires vont vous apprendre des choses, vous faire sourire et surtout vous surprendre !

L’émission est structurée en 4 manches, et chacune traite d’une grande période de l’histoire :
- L’Antiquité (de l’écriture à la chute de l’Empire Romain en 476)
- Le Moyen Âge (de 476 à la découverte de l’Amérique en 1492)
- L’époque moderne (de 1492 à la Révolution Française en 1789)
- L’époque contemporaine (de 1789 à la Vème République)

Chaque manche s’ouvre par un sujet en images qui nous place dans le contexte de l’époque et donne des clés pour appréhender les questions à suivre. Comme le veut la formule consacrée, de 7 à 77 ans, tout le monde joue ! Avec un papier et un crayon ou directement sur l’application #TLMJ ou sur le site france2.fr. Avec ou sans connaissances historiques, chaque question est prétexte à vous raconter des histoires !

À la fin de chaque manche, on fait un point sur les scores de chacun : invités en plateau et téléspectateurs chez eux. L’occasion de comparer ses capacités de logique, son intuition et aussi son esprit de déduction…

Une soirée pour vous raconter les petites histoires qu’on ne trouve pas dans les manuels scolaires et qui donnent de la saveur à l'Histoire. Le meilleur moyen d’apprendre et de se souvenir, plus drôle et efficace qu’une leçon d’Histoire classique.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 2

Commenter cet article