Sur france 4, Grand Central part aux Philippines pour tenter de comprendre le succès de la « crystal meth »

Publié le 14 Février 2016

Pénélope de la Iglesia (Crédit photo : Christophe Fillieule/ FTV/ La Fabrik)

Pénélope de la Iglesia (Crédit photo : Christophe Fillieule/ FTV/ La Fabrik)

Ce dimanche à 23h35, les téléspectateurs de France 4 pourront retrouver Pénélope De La Iglesia aux commandes d'un nouveau numéro de « Grand Central », un magazine produit par Vice Media France.

Dans ce numéro inédit, Grand Central part aux Philippines à la rencontre de consommateurs, dealers et de forces de police pour tenter de comprendre le succès de la « crystal meth ».

METAMPHETAMINE AUX PHILIPPINES
Aux Philippines, la méthamphétamine fait de plus en plus d’adeptes. Profitant de la corruption généralisée du gouvernement philippin, un des plus puissants cartels mexicains a investi l’archipel pour y importer de la drogue. Depuis, le trafic s’est considérablement accru et de nombreux gangs se disputent le contrôle du marché. VICE News s'est rendu à Manille pour rencontrer des consommateurs, des dealers et des forces de police, afin de remonter le circuit et comprendre le succès de la « crystal meth » aux Philippines.

L’ENQUETE GEORGIENNE
Suite à la guerre en 2008, la Géorgie a perdu le contrôle d’une grosse partie de son territoire et les indépendantistes en Ossétie du Sud ont proclamé leur indépendance avec le soutien militaire de la Russie. Depuis, c’était plus ou moins le statu quo qui régnait pour un gouvernement géorgien impuissant face à la situation et dépourvu d’un vrai soutien occidental. Mais en juillet 2015, des bergers se retrouvent emprisonnés pour avoir franchi une frontière qui n’existait pas la veille. Les prorusses se sont emparés du jour au lendemain d’une nouvelle portion du territoire géorgien. Simon Ostrovsky de VICE News s’est rendu dans le Caucase pour enquêter sur ces Géorgiens devenus clandestins dans leur propre pays.

A POINGS NUS
Longtemps considéré comme une discipline extrêmement violente qui n’existe que dans les films de Guy Ritchie et les camps de gitans, le Bareknuckle devient de plus en plus populaire au Royaume-Uni. À l’occasion du premier combat opposant les États-Unis au Royaume-Uni depuis 150 ans, Clive Martin de VICE UK a enquêté sur ce sport dont Chuck Palahniuk, auteur de Fight Club, s’est inspiré. Il a rencontré les grands noms de ce sport extrême, mais aussi des informaticiens, des ouvriers ou encore des juristes britanniques qui s’adonnent à cette discipline régie par l'honneur, la fierté et les capacités à encaisser des coups.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 4

Commenter cet article