"L'Effet Papillon" nous entraîne en Malaisie, en Corée du Sud et au Liban ce dimanche sur Canal+

Publié le 13 Mars 2016

Daphné Roulier (Crédit photo : Xavier Lahache / Canal+)

Daphné Roulier (Crédit photo : Xavier Lahache / Canal+)

Les abonnés de Canal+ ont la chance retrouver chaque dimanche à 15h10 Daphné Roulier aux commandes de "L'effet papillon", le magazine de référence de l'actualité internationale produit par CAPA et donc la rédaction en chef est assurée par Thomas Zribi.

MALAISIE, LE TOUR DES MIRACLES : LE PELERINAGE DE LA SOUFFRANCE de Nathalie Gros
Après NO GO ZONE, après FUCK LE SYSTEME, L’EFFET PAPILLON présenté par Daphné Roulier, propose à partir du 6 mars, sa nouvelle série de quatre reportages incarnés par Nathalie Gros : LE TOUR DES MIRACLES. Il existe une chose qui lie indéniablement les hommes entre eux à travers le monde, en dehors de la peur de la mort, c’est la foi ! Partout, on croit en Dieu mais on le célèbre de manière différente selon les pays et les religions. C'est cette histoire que nous raconte Nathalie Gros dans LE TOUR DES MIRACLES, un voyage à travers les rites les plus étonnants et parfois déstabilisants.

Pour ce deuxième épisode , Nathalie Gros est partie en Malaisie, à la rencontre des illuminés qui se transforment en brochettes humaines pour plaire au Dieu de la guerre. Direction les grottes de Batu à une quinzaine de km de Kuala Lumpur, où se tient l'une des fêtes religieuses les plus extrêmes au monde. Piercings, souffrance, transe, les dévots ne s'épargnent rien pour expier leurs péchés ou s'attirer les grâces divines.

COREE DU SUD, LES MANGEURS SUPERSTARS de Manon Linton et Guillaume Bression
Pas envie de dîner seul ? La Corée du Sud, où les célibataires représentent plus de 25% de la population, a la solution : le « le muk-bang », en français « manger en ligne ». L'idée : s'empiffrer en se filmant. Des milliers d'internautes regardent ces adeptes du « food porn »... cela ferait maigrir, aiderait à jeûner, et cerise sur la gâteau, ce serait un remède à la solitude.

LIBAN, LE MINISTRE POSEUR DE BOMBES de Sofia Amara et Marine Pradel
À Beyrouth, on ne parle que de lui : Michel Samaha. Ancien ministre de l'information, député pro-syrien et titulaire de l'Ordre du Mérite français, il a été condamné pour avoir fomenté des attentats au Liban sur ordre de Damas. La libération de ce proche de Bachar El Assad, après trois ans et demi de prison seulement, a eu l'effet d'une bombe et les spéculations vont bon train. Pourquoi une telle clémence ? Pourquoi ce proche du régime syrien a-t-il eu un régime de faveur ? PAPILLON a enquêté.

LE BIOPIC de David Castello-Lopes avec Mathieu Bonnet et Lola Bögelmann.
Chaque semaine, PAPILLON revient sur la personnalité, le héros ou le anti-héros de la semaine.
Ce dimanche, honneur à un cosmonaute oublié : MUHAMMED FARIS, le premier syrien dans l'espace. Héros hier, réfugié aujourd'hui.

Rédigé par LZDP

Publié dans #EffetPap, #Canal+

Commenter cet article