Le 15 mars, W9 reviendra sur le crash du vol de la Germanwings avec un documentaire inédit

Publié le 1 Mars 2016

Le 15 mars, W9 reviendra sur le crash du vol de la Germanwings avec un documentaire inédit

Le mardi 15 mars à 20h50, les téléspectateurs de W9 pourront retrouver Nathalie Renoux aux commandes d’une soirée spéciale avec la diffusion du commentaire « Crash du vol de la Germanwings : que s’est-il vraiment passé ? ».

Il y a tout juste un an, le 24 mars 2015, il est 09h01, quand un Airbus A320 de la compagnie Germanwings quitte l’aéroport de Barcelone direction Düsseldorf, où il doit atterrir 2 heures plus tard.

À son bord, 144 passagers de 18 nationalités différentes et 6 membres d’équipage. Parmi eux, seize lycéens allemands de retour d’un voyage scolaire attendus par leurs parents, un couple de jeunes mariés espagnols qui doivent emménager dans la capitale de la Rhénanie-du- Nord, mais aussi deux chanteurs d’opéra au sommet de leur gloire. Le vol débute comme n'importe quel autre, avec des échanges banals entre le commandant de bord et son copilote. Seulement, 40 minutes après son décollage, il va tragiquement s’achever dans le massif des Trois Evêchés, dans les Alpes-de-Haute-Provence. En l'espace de dix minutes, l'Airbus A320 est passé de 11000 mètres à 2000 mètres. . Que s’est-il vraiment passé ? Très vite, c’est le copilote, Andreas Lubitz, un Allemand de 27 ans, qui va attirer toute l’attention des enquêteurs.

Au départ, les causes du crash restent mystérieuses. La chute de l’avion a duré près de huit minutes pendant lesquelles l’équipage n’a pas envoyé d’appel de détresse. Un comportement qui pose question. Et c’est la découverte de la boite noire au milieu des débris dispersés sur près de deux hectares, et l’étude des enregistrements dans le cockpit qui va livrer des réponses. C’est le co-pilote de l’appareil, un jeune homme de 27 ans, Andreas Lubitz qui est responsable du crash. Il a attendu que le pilote quitte le cokpit pour désactiver le pilotage automatique et prendre les commandes de l’appareil pour l’entrainer dans une chute mortelle.

Quelles sont les raisons qui ont poussé Andreas Lubitz à jouer les kamikazes ? De quelle maladie mentale souffrait-il ? Etait-il simplement déprimé ou était-ce plus grave ? Pourquoi la Compagnie Germanwings l’a-t-elle réintégré dans ses effectifs alors que le jeune homme multipliait les arrêts maladies ? Pendant la chute de l’appareil, les passagers se sont-ils rendu compte de ce qu’il se passait ? Pourquoi le pilote qui se trouvait bloqué à l’extérieur du cockpit n’a-t-il pas pu ouvrir la porte ? Enfin, comment expliquer que lors du vol aller, Düsseldorf-Barcelone, le copilote ait pu déjà prendre les commandes de l’appareil sans que personne ne s’en soit rendu compte.

Les témoignages exceptionnels des familles des victimes et la reconstitution minutes par minutes du vol 9525 nous permettent de comprendre dans le détail comment une telle catastrophe a pu se produire.

Rédigé par LZDP

Publié dans #W9

Commenter cet article