"Scandales pédophiles : des secrets bien gardés" dans "Complément d'enquête" ce soir sur France 2

Publié le 31 Mars 2016

Nicolas Poincaré (Crédit photo : Nathalie Guyon / France 2)

Nicolas Poincaré (Crédit photo : Nathalie Guyon / France 2)

Ce jeudi à 22h40, Nicolas Poincaré présentera sur France 2 un nouveau numéro de Complément d'Enquête qui aura pour sujet "Scandales pédophiles : des secrets bien gardés".

Le Cardinal Barbarin est-il coupable de négligence ? A-t-il volontairement fermé les yeux sur les attouchements d'un prêtre de son diocèse ? C'est l'accusation lancée par 3 jeunes pères de famille, à l'origine de la tourmente qui secoue l'Eglise depuis plus d'un mois.

En décembre dernier, les trois quarantenaires ont brisé le tabou en révélant, 30 ans après les faits, avoir été victimes d’agression sexuelle de la part de leur prêtre. Dans la foulée, des dizaines d’autres victimes du même homme se sont fait connaitre, déclenchant un scandale sans précédent.

Pas de mea culpa de L'Eglise : l'institution reste quasi-silencieuse, comme lors de précédents scandales. Comment justifie-t-elle ce silence ? Comment expliquer que de nouveaux scandales surviennent encore alors que les institutions aux contacts des enfants assurent avoir "fait le ménage" dans leurs effectifs ?

Car le scandale frappe aussi une autre institution : l’Education nationale. Vingt-sept professeurs ont été radiés pour des faits de pédophilie pour la seule année 2015. Faut-il y voir une recrudescence du nombre d’agressions ou plutôt l’effet de la parole qui se libère du côté des victimes ?

Depuis ces affaires, la France semble prête à briser le tabou et découvre, abasourdie, l’ampleur du phénomène. Comment lutter contre le silence qui emprisonne les victimes ? Comment forcer l’Eglise et l’école à repérer et dénoncer les fautifs qui se cachent dans leurs propre rang ? En Allemagne, les pouvoirs publics ont pris des mesures radicales pour briser le silence et soigner des centaines de milliers de « pédophiles abstinents ».
Complément d’Enquête sur le plus grand tabou Français.

L'Eglise face à la "parole libérée"
Une enquête de Nathalie Sapena et Violaine Vermot-Gaud
Enquête sur l'affaire Preynat, ce père de Lyon qui aurait abusé des enfants lors de camps de scoutisme jusqu'en 1991. Malgré des signalements, le diocèse ne l'a jamais sanctionné.

Profs pédophiles : la loi du silence
Une enquête de Phedora Maryan-Green et Jean-Karl Lambert
C'est l'affaire qui fait trembler l'Education nationale : un professeur de math vient d'être arrêté pour détention d'images pédo-pornographiques. Dans son dossier professionnel, il y avait pourtant une précédente condamnation, en Angleterre, pour relations sexuelles avec un mineur. Comment l'Education nationale a-t-elle pu laisser exercer ce suspect présumé dans une classe de collège ?

Pédophiles : la parole impossible
Un reportage de Laure Pollez et Matthieu Dreujou
Enquête en Allemagne où les autorités ont décidé de briser le silence et tentent depuis 10 ans d'inciter les pédophiles à se signaler et à participer à des thérapies, avant même qu'ils ne commettent une agression. Selon les chercheurs, 1% de la population masculine serait concernée par la pédophilie ! En France, en revanche, les lieux où les pédophiles peuvent parler de leur attirance sont encore trop rares pour une prévention efficace du passage à l'acte.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 2

Commenter cet article