"Duty Free : un marché qui décolle" dans "Le doc du dimanche" ce soir sur France 5

Publié le 17 Avril 2016

Valérie Durier (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV / France 5)

Valérie Durier (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV / France 5)

Dans le cadre de la case "Le doc du dimanche" présentée par Valérie Durier, France 5 diffusera ce soir à 20h40 "Duty Free : un marché qui décolle", une enquête de Céline Bittner pour Magneto presse avec la participation de France Télévisions.

Avec ses 260 boutiques, ses marques de luxe et ses restaurants gastronomiques, Roissy a profondément changé de visage. L’aéroport est devenu un centre commercial ultra chic. Une stratégie payante: Aéroports de Paris tire désormais la plus grosse partie de ses bénéfices des commerces et non plus du trafic aérien.

Avec 3 milliards de passagers qui transitent chaque année dans les aéroports du monde entier, le marché des duty free est en plein envol. Il affiche une croissance annuelle de 10%. Les passagers sont devenus des “global shoppers“ pour qui les marques rivalisent d’astuces pour les faire acheter toujours plus. On parle désormais de « sixième continent du shopping ».

Sa capitale: Dubai. Le plus grand duty free du monde joue la carte de la démesure: les passagers peuvent acheter des lingots d’or, ou gagner des berlines de luxe lors de ses célèbres loteries.

Les duty free ont construit leur succès sur la vente de produits sans taxes. Mais ces boutiques sont-elles réellement le royaume des bonnes affaires ?

Plongée dans les coulisses des aéroports, ces nouveaux temples de la consommation.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 5, #ledocdudimanche

Commenter cet article

Alain 30/04/2016 13:28

J'étais à Dubaï l'été dernier et je trouve que les boutiques duty free à l'aéroport sont agréables.

ivan 26/04/2016 21:48

Bonjour En tant que spécialiste de la vente, je serai très intéressé de pouvoir obtenir plus de renseignement sur la technique d'OSCAR abordée dans le reportage. Pouvez-vous s'il vous plaît m'indiquer où je pourrais me documenter électroniquement. Par avance, merci.