Restos, shopping, loisirs : le week-end, un business en or dans Capital sur M6

Publié le 17 Avril 2016

Crédit photo : Franck FERVILLE/M6

Crédit photo : Franck FERVILLE/M6

Ce soir à 20h50 sur M6 François-Xavier Ménage présentera Capital avec pour sujet Restos, shopping, loisirs : le week-end, un business en or

Famille, amis, shopping, loisirs : pour beaucoup, le week-end est l'occasion de se détendre, de profiter de son temps libre mais aussi de dépenser. C'est d'ailleurs à ces 2 derniers jours de la semaine que l'on consacre la majeure partie de son budget hebdomadaire : 177 euros en moyenne par personne ! Qui sont ceux qui se remplissent les poches quand les nôtres se vident ?

Saga : Truffaut, un jardin cultivé depuis 2 siècles
C'est une passion grandissante : le jardinage. Un Français sur 2 s'y adonne régulièrement. Un marché de 8 milliards que se partagent des mastodontes comme les enseignes Gamm Vert, Jardiland ou encore Truffaut, la plus ancienne de toutes. Une histoire familiale de près de 2 siècles qui ne cesse de se réinventer. Depuis 10 ans, cette marque cultive sa différence en proposant des végétaux exclusifs et des animaux toujours plus étonnants comme des pythons ou encore des poules pondeuses d'œufs verts et même des produits alimentaires. Quelles sont leurs techniques pour attirer les familles au grand complet et nous faire dépenser toujours plus ?

Buffet à volonté : mini prix pour maxi appétits
À volonté ! Les week-ends, c'est la formule magique qui attire les familles, petits et grands, gros mangeurs ou pas. Des buffets où l'on peut se resservir à souhait, que l'on a vus naître dans les clubs de vacances, et qui fleurissent aujourd'hui dans les restaurants aux 4 coins de la France. En version brunch ou grand luxe, mais surtout chinois, chacun propose sa formule à prix unique, à partir de 8,90 euros pour la moins chère ! Quels sont les petits secrets des restaurateurs pour proposer autant à manger tout en restant rentable ? Le gaspillage peut-il être évité en brassant de telles quantités de nourriture ? Qui sont les empereurs de ces nouvelles orgies ? Et si, finalement, celui qui en avait le plus pour son argent n'était pas celui que l'on croit ?

Enquête : ouvert le dimanche, la bonne affaire ?
Qui n'a jamais rêvé de pouvoir faire son shopping le dimanche ? Depuis la loi Macron, promulguée en aout 2015, de nombreuses zones commerciales ont désormais l'autorisation de déroger au « sacro-saint » repos dominical. La promesse : relancer la croissance et créer des emplois. Un sésame qui est, pourtant, loin de faire l'unanimité. Si bon nombre de commerçants se frottent les mains de voir leur ventes bondir, d'autres considèrent que cela profite uniquement aux grandes enseignes. Et, côté salariés, le sujet divise aussi. Faute d'accord avec les syndicats, de grandes enseignes gardent leurs rideaux fermés. C'est le cas de la Fnac, où les syndicats opposés au travail du dimanche sont majoritaires. Alors, les Français sont-ils vraiment prêts à travailler le dimanche et à quel prix ? Est-ce toujours une bonne affaire pour les salariés comme pour les commerçants ?

La folie escape game
Payer 30 euros par personne pour venir s'enfermer à double tour dans une salle de 30m² avec ses amis ? Un concept décalé qui a déjà rendu accros des milliers de Français. Après le karting, le paintball ou le laser game, l'escape game est le dernier né des attractions du week-end. Il connait un essor fulgurant dans toute la France, avec au moins deux ouvertures de salles par semaine ! Un business ultra rentable qui attire de plus en plus d'entrepreneurs. Pourquoi les salles d'escape poussent-elles comme des champignons en France ? Comment les entrepreneurs du jeu transforment-ils ces petites surfaces en poules aux œufs d'or ?

Rédigé par Sarah

Publié dans #M6

Commenter cet article