"Nazis français, nazis allemands : de la fuite à la traque" documentaire inédit sur D8

Publié le 29 Mai 2016

"Nazis français, nazis allemands : de la fuite à la traque" documentaire inédit sur D8

Ce dimanche à 21h dans le cadre de la case « Histoire Interdite », GUY Lagache proposera sur D8 le film documentaire inédit raconté par Pierre Lescure « Nazis français, nazis allemands : de la fuite à la traque ».

Des étendards où flottent la croix nazie et les symboles SS, des bras tendus et des orateurs enflammés qui dénoncent « l’ennemi juif »… Un meeting de partisans d’Hitler en Allemagne ? Non, un rassemblement à Paris, au Palais de Chaillot en mars 1944 ! Dans la salle, des milliers de Français qui sont venus dire leur engagement auprès des Nazis !

C’est une zone d’ombre de notre Histoire, une plaie sur laquelle peu d’historiens ont travaillé et c’est pourtant une réalité. Plus engagés encore que les « collaborateurs », plus radicaux parfois que les Nazis eux-mêmes ; entre 1940 et 1945, des milliers de Français ont fait le serment de servir Hitler. Ils ont endossé l’uniforme de la SS ou de la Gestapo et se sont rendus complices pour certains, des crimes de guerre les plus terribles de la Seconde Guerre Mondiale.

Qui sont ces hommes et ces femmes qui ont trahi leur pays ? Pourquoi leurs noms et leurs actions sont-ils rapidement devenus tabous ? Les autorités françaises ont-elles réellement tout fait pour les traduire en justice après la guerre ?

Les grands procès médiatiques, à l’image de ceux de Nuremberg, vont donner le sentiment que tous les criminels de guerre ont été punis. En France, plus de 7 000 condamnations à mort seront prononcées mais dans plus de la moitié des cas, le box des accusés reste vide. Les criminels sont condamnés « par contumace », ils sont en fuite et introuvables !

Or les Etats français, allemands ou américains vont rapidement se trouver absorbés par d’autres priorités, en particulier la Guerre froide. Alors, à peine quelques années après la guerre, ceux qui vont poursuivre la traque des nazis en fuite, sont souvent de simples citoyens. Des hommes solitaires et sans moyen, animés seulement par le souci de justice, et la volonté de ne pas oublier. Des « chasseurs de nazis » acharnés dont on ne connait pas toujours l’histoire, mais qui vont continuer la traque pendant parfois des années, quitte à aller au bout du monde, et à utiliser des méthodes très peu orthodoxes.

Qui sont-ils ? Comment ont-ils réussi à retrouver certains des plus grands responsables des horreurs de la Seconde Guerre Mondiale ? Jusqu’où ont-ils dû aller pour les traîner devant les tribunaux et obtenir Justice ?

Rédigé par LZDP

Publié dans #D8

Commenter cet article