Première soirée « Generation What? » ce mercredi sur France 4

Publié le 25 Mai 2016

Première soirée « Generation What? » ce mercredi sur France 4

Lancé le 11 avril, « Generation What? » est la première campagne qui invite la jeunesse européenne à se définir et à prendre position. Trois semaines plus tard, cet autoportrait rencontre son public : près de 590 000 jeunes ont déjà participé à l'enquête (dont environ 300 000 Français), proposant plus de cinquante millions de réponses.

Pour compléter ce dispositif, France 4 vous propose ce mercredi et demain jeudi 26 mai à 22h50 deux soirées exceptionnelles, présentées par Claire Barsacq, avec quatre documentaires qui reprennent les thématiques principales du questionnaire à travers l'Europe : « Moi et l'amour », « Moi et ma famille », « Moi et le travail », « Moi et les amis ».

Les portraits de Generation What? sont les témoignages d’une époque. Celle où cette génération se considère comme un peu « perdue » et vit dans la « galère ». Une génération dont l’existence se décrypte et se révèle au gré des traces numériques qu’elle laisse derrière elle : photos, vidéos, statuts, selfies, tweets..., Internet et les journaux intimes connectés au monde entier. Sur nos écrans, en quelques clics, une génération se raconte et se construit.

Épisode 1 - Moi et l'amour
À Manchester, Richard cherche l’amour et se demande s’il le trouvera. Francisco, à Ericeira au Portugal, vient de tomber amoureux et sa vie sexuelle est chamboulée. Angelina aime Saher et veut vivre en couple avec lui à Fribourg. Thaïs a rompu avec son copain et déménage à Berlin pour se retrouver. Homo ou hétéro, fille ou garçon, tous s’interrogent sur leur rapport à l’amour, au corps, à la liberté sexuelle. À l’heure des sites de rencontres et d’une hypersexualisation des rapports entre jeunes, on peut être surpris de croiser l’éternel romantisme, la difficulté à s’engager, le défi de s’assumer.

Épisode 2 - Moi et ma famille
À 24 ans, Efa, à Cardiff, n’a pas de domicile fixe mais ne veut pas retourner vivre chez ses parents. Elle assume... À Bruxelles, Margaux, 24 ans, court après ses diplômes mais reste dépendante financièrement de ses parents. Pas d'autre choix si elle veut se placer... À Athènes, Alexandro, 32 ans, prend le temps de se trouver en s’engageant dans la permaculture. À Monopoli, en Italie, Claudia, 33 ans, attend de se marier pour quitter ses parents. Elle veut s’intégrer. Ces quatre jeunes incarnent les quatre options qu’ont les jeunes Européens pour passer du statut d’adolescent à celui d’adulte.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 4

Commenter cet article