Régions, départements, mairies : nos collectivités nous ruinent dans Capital sur M6

Publié le 22 Mai 2016

Crédit photo : Franck FERVILLE/M6

Crédit photo : Franck FERVILLE/M6

Ce soir à 20h50 sur M6 François-Xavier Ménage présentera Capital avec pour sujet Régions, départements, mairies : nos collectivités nous ruinent !

À quelques jours de la date limite pour remplir la déclaration d'impôts, une question revient régulièrement : notre argent est-il utilisé à bon escient ? Et notamment dans les collectivités territoriales. Régions, départements, mairies : certaines institutions voient large et dépensent parfois sans compter. Depuis quelques mois, on nous promet de grosses économies grâce à la fusion des régions. Peut-on enfin croire à la fin du gaspillage ?

La réforme des régions : des économies coûteuses
C'est la réforme qui devait tout changer : la réforme territoriale. Depuis le 1er janvier, la France est passée de 22 à 13 régions. Moins de régions pour plus d'économies : au total, plus de 10 milliards annoncés ! Sur le papier, la promesse est belle : mutualisation des compétences, réductions d'effectifs, fin des doublons, économies d'échelles… Mais dans les faits, est-ce réalisable ? Qui sont les bons et les mauvaises élèves ? Nous avons suivi les premiers pas de 3 nouvelles régions : le Grand Est, la Normandie et l'Aquitaine. Six mois après la mise en place, elles n'ont pas vraiment fait d'économies car fusionner des collectivités engendre systématiquement des coûts, et l'addition risque d'être très salée. Lutte de pouvoir entre anciennes régions rivales, lourdeurs administratives, dépenses liées aux nouveaux noms : avant de faire les premières économies, il va falloir patienter plusieurs années…

Quand les élus ont la folie des grandeurs
Ronds-points inutiles, musées fermés, ponts sans trafic… En matière de dépenses inconsidérées l'imagination de certains de nos élus est sans limite. À Angoulême, Le Musée du cinéma aurait dû ouvrir ses portes il y a déjà 10 ans. Mais aucun visiteur n'a encore pu apprécier sa collection de projecteurs rares ou de reproductions de décors de films mythiques. La chambre régionale des comptes a fait l'addition : 13 millions d'euros engloutis. La ville de Cugnaux, 18 000 habitants, vient de s'offrir un pôle culturel à 14 millions d'euros. Un coût exorbitant pour ce type d'équipement. Résultat de cette petite folie partiellement en activité : une augmentation des impôts locaux de 30% ! En Guyane, un pont de 400 mètres de long, reliant la frontière française et le Brésil, a été achevé en 2011. Ce projet a déjà coûté 50 millions d'euros à la France mais le pont n'a toujours pas été inauguré et n'est toujours pas en service ! Comment de telles gabegies sont-elles possibles ?

Rédigé par Sarah

Publié dans #M6

Commenter cet article