"Dans la peau d'Hillary Clinton", portrait inédit signé Karl Zéro et Daisy d'Errata le 12 juillet sur ARTE

Publié le 22 Juin 2016

"Dans la peau d'Hillary Clinton", portrait inédit signé Karl Zéro et Daisy d'Errata le 12 juillet sur ARTE

Le mardi 12 juillet à 20h55 dans le cadre d’une thème « Quo Vadis America ? », ARTE diffusera « Dans la peau d’Hillary Clinton », un portrait inédit signé Karl Zéro et Daisy d'Errata avec la voix off de Michèle Laroque.

Selon les sondages, elle sera la première Américaine à accéder à la présidence. Mais qui est vraiment Hillary Clinton ? Une vraie-fausse biographie au vitriol, nouveau pamphlet de la jubilatoire collection de Karl Zéro et Daisy d’Errata « Dans la peau de… ».

S’il existait un Oscar de la ténacité, il irait sans conteste à Hillary Rodham Clinton. L’épouse de Bill Clinton, a supporté en silence les frasques de son président de mari tout au long de ses deux mandats. Mais elle attendait patiemment son heure… Aujourd’hui, après une défaite contre Obama aux primaires de 2007, Hillary a enfin ses chances pour la Maison-Blanche, et se présente comme elle est vraiment : avec ses avantages (femme d’expérience, coriace, bonne communicante), mais aussi ses nombreux défauts…

Dans cette vraie-fausse biographie racontée à la première personne, Karl Zéro et Daisy d’Errata reviennent sur la vie de la “candidate de l’establishment”, comme l’ont nommée ses détracteurs, présentant Hillary Clinton sous un jour guerrier et revanchard, fatiguée de son rôle de première dame docile et prête à tout pour enfin prendre les rênes du vrai pouvoir. Les insultes fusent et les oreilles sifflent à l’écoute des divers noms d’oiseaux et de la gouaille féroce de la candidate, interprétée en français par Michèle Laroque. Sans oublier les diverses affaires et contradictions qui ternissent l’image de la démocrate… Karl Zéro et Daisy d’Errata s’en donnent à coeur joie dans ce pamphlet jubilatoire à la hauteur des précédents épisodes des Dans la peau de… (Kim-Jong un, Poutine, Castro et Bush…).

Rédigé par LZDP

Publié dans #arte

Commenter cet article