Le sommaire d'Envoyé Spécial de ce jeudi 16 juin sur France 2

Publié le 16 Juin 2016

Le sommaire d'Envoyé Spécial de ce jeudi 16 juin sur France 2

Ce jeudi à 20h55, Guilaine Chenu et Françoise Joly présenteront sur France 2 un nouveau numéro du magazine « Envoyé Spécial » dont voici le sommaire (sous réserve de modifications en fonction de l’actualité) :

L’étonnant business du sperme
Une enquête d’Agathe Lanté, Mathieu Despiaux, et Yvan Burnier.
La question est tout simplement inédite dans l’histoire de l’humanité : pour la première fois, notre capacité à nous reproduire est remise en cause, par l’augmentation inquiétante de l’infertilité masculine.

En à peine 20 ans, la quantité de spermatozoïdes produite par les Français a été divisée par deux. Comme dans toute l’Europe, l’Amérique du Nord et la Chine. Les causes sont encore mal connues, mais une chose est sûre : elles ont créé un véritable « business » du sperme.
Aujourd’hui, les gamètes masculins se vendent, s’achètent, s’exportent, comme n’importe quel produit commercial.

Aux Etats-Unis, il existe déjà tout un marché autour des spermatozoïdes : des banques de sperme où l’on peut choisir son donneur sur catalogue, en fonction de son physique, de son niveau d’étude, de critères ethniques, religieux, et même… de son signe astrologique ! Installées près des universités américaines, elles permettent aux étudiants de gagner jusqu’à 15.000€ par an.

Un business qui n’est pas sans créer de nombreux problèmes éthiques : certaines banques de sperme sont aujourd’hui accusées de dissimuler des informations essentielles aux familles, comme des maladies génétiquement transmissibles présentes chez le donneur. Et quid des risques de consanguinité, quand certains donneurs revendiquent aujourd’hui… plus de 120 enfants ? Comment encadrer cet étonnant marché naissant ? Peut-on vendre du sperme sur catalogue comme n’importe quel produit ?

Quand les femmes gagnent plus que les hommes?
Un reportage de Celine Crespy et Virginie Letendre.
Aujourd’hui en France, 1 femme sur 4 a un salaire supérieur à celui de son conjoint. Un chiffre qui promet d’augmenter dans les années à venir, tant les filles sont aujourd’hui plus diplômées que les garçons. Dans les couples, pourtant, cette situation à l’inverse du schéma patriarcal, n’est pas forcément bien vécue. Derrière la feuille de paye, se jouent des enjeux de représentation et de pouvoir, où le rôle du mâle, protecteur de sa famille, est en train vaciller : selon certaines études, l'inversion du rapport salarial pourrait même avoir des conséquences sur la virilité des hommes. Comment vivent les couples où le salaire de l’homme est un salaire d’appoint ? Quel regard la société porte-t-elle sur eux ? Quelle place prennent l’un et l’autre quand l’argent renverse les choses ? Paroles drôles et sincères d’hommes et de femmes sur un sujet tabou qui touche à l’intime et au couple : l’argent dans le couple.

Carnet de Route : Liban, une guerre en silence
Un reportage de Kamal Redouani.
Depuis la naissance de l’état islamique, le Liban mène une guerre acharnée contre les djihadistes. A la frontière, devenue une vraie poudrière, l’armée libanaise lutte notamment contre les tentatives d’infiltration depuis la Syrie. 26 de ses soldats y sont tombés aux mains de Daech. À Ras Baalbek, à portée de fusil de la frontière syrienne, la communauté chrétienne avait jusqu'à présent réussi à éviter toute implication dans un conflit qui n’est pas le sien. Aujourd’hui, elle devenue une cible et les habitants créent des milices pour protéger leurs villages. À Tripoli, deuxième grande ville du Liban, l’idéologie de Daech gagne du terrain : 160 jeunes ont été emprisonnés pour « association avec une organisation terroriste ». A Chebaa, à moins de 2 kilomètres de la frontière entre Israël et la Syrie, les réfugiés syriens affluent malgré la fermeture de la frontière avec la Syrie. Et la peur s’installe car l’EI disposerait déjà de cellules dormantes. Carnet de route au pays du cèdre qui mène une guerre oubliée contre l’EI.

Rédigé par LZDP

Publié dans #france 2, #envoyé spécial

Commenter cet article

mic 17/06/2016 20:28

orientation feministe du sujet et mepris de l homme fait par des femmes pour des femmes