Vengeance au pays des motards dans "Faites entrer l'accusé" ce soir sur France 2

Publié le 5 Juin 2016

Frédérique Lantieri (Crédit photo : Jean Pimentel / FTV)

Frédérique Lantieri (Crédit photo : Jean Pimentel / FTV)

Ce dimanche à 22h40, Frédérique Lantieri présenta sur France 2 un nouvel épisode inédit de « Faites entrer l’accusé » qui aura pour thème « Vengeance au pays des motards », un document de Richard Vargas.

C’est le chef qui a été tué le premier. Le chef du club de motards MC Drôme. Ensuite, l’affaire a couvé. Cinq ans. Et trois autres hommes sont tombés sous les balles. Un règlement de compte hors norme dans un milieu hors norme. Un monde « chevaleresque », où les montures s’appellent Harley Davidson, et dans lequel l’uniforme – un perfecto de cuir noir- porte les couleurs du club. Un monde où les hommes prêtent serment et jurent, à la vie à la mort, de s’assurer soutien et fidélité.

Le 8 août 2003, Jean-François André a été retrouvé à quelques mètres de chez lui, couché aux côtés de sa moto, dans un champ de maïs. Celui que ses proches surnommaient La Pie et qui avait fondé le premier club de bikers « Outlaws » en France, a été abattu.

Les gendarmes se heurtent vite au code d’honneur des bikers ; des hommes pas très bavards qui préfèreraient en découdre eux-mêmes avec l’assassin de leur chef. Leur enquête avance donc sur un appel anonyme. Leur mystérieux correspondant dénonce un ancien ami de La Pie, Michel Di Bacco. Il aurait commandité le meurtre à un ancien biker, collectionneur d’armes, Gérald Crouzet, dit La Couette.

L’hypothèse pourrait se tenir. Mais sans preuve matérielle, et sans témoignage, le juge se fait une raison et, en 2008, cinq ans après la mort de Jean-François André, il clôt le dossier.

Quand, en juillet 2008, Michel Di Bacco est abattu à la terrasse d’un café, personne ne fait le lien avec le meurtre de La Pie. C’est encore un appel anonyme qui met les gendarmes sur une piste. Cette fois, leur correspondant les invite à s’intéresser à la mort de Gérald Crouzet. La Couette a eu un accident de voiture deux mois plus tôt. Mais quand les enquêteurs consultent le dossier et exhument son corps, ils en ont la certitude : Crouzet n’est pas mort accidentellement. Lui aussi a été abattu d’une balle dans la tête. Et la série n’est pas terminée. Un troisième homme, Marc Népote-Cit, le chauffeur de Di Bacco, est retrouvé enterré, un trou de 9 centimètres de diamètre dans le front.

Trois morts. Tous abattus par balle. Cette fois, le doute n’est plus permis. Tous les dossiers sont liés. Et en rapport avec le meurtre de La Pie. Quelqu’un vengerait-il méthodiquement le chef des bikers ?

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 2

Commenter cet article