Bali, Mississippi, Himalaya... le Tour du Monde de Faut pas rêver commence sur France 3

Publié le 15 Juillet 2016

Delphine GHOSAROSSIAN / SIPA / France Télévisions

Delphine GHOSAROSSIAN / SIPA / France Télévisions

Ce soir, Philippe Gougler nous embarque pour le premier de ses trois Tours du Monde de l’été avec au programme Bali, Mississippi, Himalaya... le Tour du Monde de Faut pas rêver.

Des destinations de rêve sur les cinq continents, avec des rencontres étonnantes et des reportages à couper le souffle. Dépaysement garanti ! Ce premier voyage nous conduit des plages de Bali aux sommets de l’Himalaya, en passant par la Papouasie, la Nouvelle Zélande, les Etats-Unis, le Costa Rica, la Namibie et la Tanzanie.

Au fil de ses rencontres, Philippe Gougler s’initie au culte du dieu de la mer avec des pèlerins à Bali, fabrique des parures hautes en couleur avec un groupe de femmes en Papouasie, se joint à des pêcheurs-lutteurs sur un affluent du Mississippi, découvre le surf avec des jeunes sur d’impressionnantes dunes de sable en Namibie et sillonne en moto les plus hautes routes de l’Himalaya.

Les reportages mettent à l’honneur des passionnés de toute sorte, dans des paysages grandioses :

Dans la jungle d’Indonésie, Arief Rabik cherche les plus beaux spécimens de bambous géants pour construire de somptueuses villas pour milliardaires. Ce Balinais a grandi à l’ombre des bambous au point d’en être devenu, à 32 ans, l’un des meilleurs spécialistes mondiaux.

En Nouvelle-Zélande, Kim Landreth possède un ranch de 400 têtes de bétail et pratique l’élevage à l’ancienne. Ses vaches vivent en liberté et n’ont comme clôture que le fleuve Waiatoto. Pour les rassembler, tous les moyens sont bons : chevaux, jet-boat, hélicoptère… Une sacrée aventure !

Dans un centre qu’ils ont créé au Costa Rica, Sandro et Ancar soignent les animaux blessés ou abandonnés, afin de leur rendre un jour la liberté. Une véritable arche de Noé tropicale, où ils élèvent leurs pensionnaires comme s’il s’agissait de leurs propres enfants…

En Tanzanie, des milliers d’aventuriers tentent chaque année d’atteindre le sommet du Kilimandjaro, à 5800 mètres, bravant le froid, le vent et tous les symptômes liés à l’altitude. Un groupe de randonneurs français a relevé le défi, accompagnés de 35 guides et porteurs tanzaniens. Sans cette aide précieuse, ils n’auraient jamais pu atteindre le toit de l’Afrique !

Sur les falaises vertigineuses de l’Himalaya, les Gurungs n’hésitent pas à jouer aux acrobates afin de récolter un miel aux vertus exceptionnelles. Pour atteindre les précieux nids, ils se suspendent au-dessus du vide, sans protection et faisant face à l’offensive de milliers d’abeilles géantes.

Rédigé par Sarah

Publié dans #France 3

Commenter cet article