Les requins à l'honneur toute cette semaine sur Discovery Channel

Publié le 11 Juillet 2016

Les requins à l'honneur toute cette semaine sur Discovery Channel

Les requins nous fascinent autant qu’ils nous font peur. Mais les maîtres des profondeurs ont-ils vraiment la réputation qu’ils méritent ? Sont-ils des chasseurs redoutables en quête insatiable de chair humaine ? Ou sont-ils les victimes des récits hollywoodiens les plus farfelus ?

Comme chaque année, la Shark Week, dont la notoriété aux Etats-Unis est équivalente à celle du Super Bowl, revient sur Discovery Channel toute cette semaine dès ce soir à 22h25 avec une programmation inédite dédiée aux squales afin de parfaire nos connaissances et soigner nos traumatismes cinématographiques!

CUBAN SHARK, le 11 Juillet
Aussi bleues et paradisiaques que soient les eaux bordant l’île de Cuba, elles demeurent en grande partie inexplorées. Et pourtant en 1945, un requin blanc de plus de six mètres y fut capturé et surnommé « El Monstruo » par la population. Aujourd’hui, une équipe d’experts cubains et américains s’associent pour la première fois afin d’investiguer sur cette créature et étudier la population de requins peuplant les eaux côtières de Cuba.

BALADES AVEC LES GRANDS REQUINS BLANCS, le 12 Juillet
Les grands requins blancs passent leur existence dans les profondeurs océaniques. Là, où les hommes osent très peu s’aventurer. Leurs comportements restent donc très difficiles à observer. C’est sans compter sur le photographe sud-africain Chris Fallows qui a décidé d’arpenter les eaux troubles pour mieux les étudier. Il veut connaître leur tactique de chasse. Sont-ils des loups solitaires ? Ou plutôt des animaux de meute ? De quelle manière partent-ils attaquer leur victime à la surface ?

MONSTRE DES PROFONDEURS, le 13 Juillet
Dans les mers du sud de l’Australie, un mystérieux prédateur aurait englouti un grand requin blanc de près de trois mètres de long. Depuis onze ans, le cinéaste australien Dave Riggs est hanté par l’idée de retrouver cette créature sanguinaire. Aidé par de nouvelles technologiques et de nouveaux indices, partez explorer en sa compagnie les profondeurs du Bremer Canyon pour enfin prouver l’existence de cet animal tant redouté.

LES DENTS DE LA MER, le 14 Juillet
Dans les eaux reculées de l’Australie se balade un étrange record : une femelle requin blanc aux mensurations encore inégalées. Surnommée « Joan of Shark », elle mesure presque six mètres de long et pèse plus d’une tonne. Aussi terrifiante qu’elle puisse paraître, elle fascine trois passionnés de requin qui se sont lancés dans un périple migratoire de 6000 km pour la trouver, la marquer et ainsi pouvoir l’étudier.

MAKO : FAST N’ SHARK, le 15 Juillet
Parmi toutes les espèces de requins, le requin mako est des plus fascinants. Il serait le plus rapide d’entre tous. Crédité d’une vitesse moyenne de 50km/h, certains pêcheurs avancent que sa vitesse de pointe serait de l’ordre de 120km/h. Une équipe de biologistes marins a décidé de percer ce mystère en déterminant la vitesse maximale du requin mako. Au même moment, une autre équipe a décidé de mettre tout en oeuvre pour prouver que ces requins attaquent leurs proies en embuscade tout comme les requins blancs.

REQUIN DES ABYSSES 2, le 16 Juillet
Au plus profond des océans vivent certains des animaux marins les plus étranges. Au cours des dix dernières années, environ deux cents nouvelles espèces de requins ont ainsi été identifiées. Selon les spécialistes, ces découvertes ne sont pas prêtes de s’arrêter et ils qualifient cette période de Renaissance. Partez en expédition avec le scientifique Paul Clerkin sur les traces du requin grande gueule, du requin fluorescent ou encore du requin lanterne-ninja.

L’ILE DES REQUINS GÉANTS, le 17 Juillet
A une centaine de mètres des côtes mexicaines se trouve l’île Guadalupe. Cette île volcanique mexicaine d’une longueur de 35 km et d’une largeur de 9,5 km est connue pour être l’une des rares zones de migration des grands requins blancs. Plusieurs légendes locales affirment même que le plus grand requin blanc jamais encore photographié aurait élu domicile dans ces eaux. Trois experts ont décidé de rassembler leurs forces et leurs connaissances pour tenter de prouver l’existence de cette terreur des profondeurs.

Rédigé par LZDP

Publié dans #Discovery Channel

Commenter cet article