"Punchline", nouveau magazine politique présenté par Laurence Ferrari dès le 18 septembre sur C8

Publié le 2 Septembre 2016

Laurence Ferrari (Crédit photo : Stéphane Grangier / C8)

Laurence Ferrari (Crédit photo : Stéphane Grangier / C8)

Dès le 18 septembre, Laurence Ferrari sera aux commandes tous les dimanches en direct à 12h05 sur C8 de « Punchline », un nouveau magazine produit par C8, Newstime et Eléphant & Cie.

L’enjeu : décrypter les phrases fortes, les « punchlines » qui font l’actualité. Ces formules chocs sont ciselées, distillées par les candidats et leurs états-majors. Elles vont marquer la campagne présidentielle de 2017, à commencer par les primaires des différents partis. Comment se construit une punchline ? Qu’est ce qui en fait le succès ? Quelles sont celles qui impactent durablement l’opinion ? Décodage dans « Les punchlines » de la semaine.

« Punchline », c’est aussi l’émission qui va rappeler aux hommes et aux femmes politiques, leurs promesses passées parce que les électeurs, eux, ne les ont pas oubliées. Ont-ils changé d’avis ? Ont-ils été cohérents dans leurs positions et leurs propositions ?

« Punchline », à l’aide d’archives vidéo, va les mettre face à eux-mêmes, face à leurs discours, à leurs contradictions mais aussi face à leurs convictions profondes.

« Punchline », c’est surtout l’émission qui va donner la parole aux jeunes, à ceux qui vont voter pour la première fois en 2017. Comment vivent-ils le monde du travail ? Quels projets portent-ils ? Que pensent-ils des candidats ? Qu’ont-ils à leur demander ?

« Punchline », c’est également un portrait culturel de l’invité croqué par Damien Cabrespines. C’est le décryptage du « mot » de la semaine par Elisabeth Bost et Hugo Lopez et c’est un reportage « En campagne » avec les candidats.

Rédigé par LZDP

Publié dans #C8

Commenter cet article

Pasagenoux 02/09/2016 11:14

Encore un terme anglais qui vient polluer notre environnement francophone ! Cela est scandaleux. Faut-il rappeler à tous ces gens de télé vendus à la langue de la première puissance militaire et d'espionnage du monde, que la langue officielle de la France, c'est le français et non l'anglais.
Puisqu’un des buts de cette nouvelle émission est de questionner les politiciens, merci alors de leur demander ce qu'ils comptent faire pour lutter contre l'anglicisation-américanisation de la France, merci de leur demander aussi s'ils comptent, en ce sens, fortifier la loi Toubon, pour que, par exemple, des titres d'émission en anglais comme la vôtre, soient interdits et verbalisés.
À l'heure où l'on commence à comprendre que défendre la biodiversité est une question de survie pour la planétaire, il est temps de comprendre aussi que la défense de la biodiversité linguistique du monde est tout autant importante à mener pour que nos sociétés ne sombrent pas dans la dictature de la langue et de la pensée uniques.

cynthia 02/09/2016 10:44

C'est sur qu'elle va attirer la ...tension !