« Nick Groff : en Terrain Hanté », nouvelle série dès ce soir sur Discovery Science (vidéo)

Publié le 1 Octobre 2016

« Nick Groff : en Terrain Hanté », nouvelle série dès ce soir sur Discovery Science (vidéo)

Dès ce soir et tous les samedis à 21h, les amateurs de surnaturel, ceux qui cherchent à lever un pan du voile de l’au-delà et veulent percer les mystères de la vie après la mort ont désormais leur nouveau programme sur Discovery Science avec « Nick Groff : en Terrain Hanté ».

Que nous soyons sceptiques, curieux, amusés ou passionnés, nous sommes tous fascinés par les histoires paranormales. Nous connaissons les récits de la dame blanche, de la maison d’Amityville, de Bloody Mary ou encore de la sorcière de Blair. S’ils ne vous ont jamais été racontés au coin du feu par une nuit de pleine lune, vous n’avez sûrement pas échappé à ceux contés par les gourous d’Hollywood. L’Amérique semble être le continent le plus imprégné par ces légendes urbaines. Ainsi, des hôtels, maisons ou hôpitaux abandonnés terrorisent une partie de la population qui n’hésite pas à faire appel à des experts.

Nick Groff, fasciné par le paranormal depuis son expérience de mort imminente étant enfant, et Katrina Weidman, chercheuse, animatrice et conférencière, s’associent pour enquêter sur ces lieux dit « hantés ».

Afin de saisir une preuve formelle de la présence d’activités paranormales, ils vont passer 72 heures dans un asile en Virginie-Occidentale, un hôtel dans le Kentucky, une maison victorienne dans l’Ohio, un domaine agricole dans l’Indiana, une maison et un manoir à New-York. Grâce à des caméras haute-résolution et une technologie inédite, vous serez terrifiés par leurs découvertes. Si ce n’est pas le cas, vous serez surpris par ce duo qui ne ressortira pas indemne de ces différentes expériences. Seuls, épuisés, secoués, vulnérables, quels que soient les secrets qu’ils dévoileront en ces lieux, il vaut mieux rester bien éloignés derrière votre télévision… Vous êtes prévenus !

Rédigé par LZDP

Publié dans #Discovery Science

Commenter cet article