"Planète Safari", nouvelle série documentaire dès ce soir sur Planète+

Publié le 5 Octobre 2016

"Planète Safari", nouvelle série documentaire dès ce soir sur Planète+

Dès ce soir et tous les mercredis à 20h55, Planète+ diffusera deux épisodes de « Planète Safari », une série documentaire de 8 épisodes de 52 minutes écrite par Marie Pilhan, Eric Gonzales et Perrine Crosmary.

Qui n’a jamais rêvé de partir en safari pour traverser les vastes plaines africaines et approcher au plus près les girafes, les lions, les guépards ou les rhinocéros ? Entre plaines sèches, forêts d’acacias, marais et rivières, Perrine Crosmary nous entraîne à la recherche des plus gros animaux d’Afrique et nous livre ses conseils de guide pour réussir cette aventure.

Episode 1 - A la recherche des « Big Five »
En swahili, « voyage » se dit « safari », et le Masai Mara en est le berceau. Partir en exploration dans cette réserve, c’est découvrir l’essence même du safari. Située au Sud-Ouest du Kenya, la réserve nationale du Masai Mara est sans conteste l’une des plus célèbres d’Afrique. Sur ces terres sauvages sont nées l’histoire du Roi Lion et le film Out of Africa.

Au milieu de ces immenses étendues herbeuses, où paissent des milliers d’herbivores, se cachent les animaux africains les plus emblématiques du safari : les célèbres « Big Five », les géants de la savane. Cette expression a été inventée au temps des premières explorations par les chasseurs de trophées désireux de tuer les animaux les plus craints de la savane. Ce safari aura pour but de débusquer le lion, le buffle, l’éléphant, le léopard, le rhinocéros noir mais également de rencontrer les hippopotames de la rivière Mara et d’assister à une chasse de guépard.

Episode 2 - Le show des prédateurs
A l’Est de la Tanzanie, Perrine Crosmary nous entraîne sur les berges de la rivière Ruaha, pour approcher le plus gros troupeau de buffle du pays, comptant plus de mille têtes, autour duquel rôdent des clans de lions intrépides.

Un safari à Ruaha donne l’opportunité de partir sur les traces des antilopes les plus farouches de Ruaha : les hippotragues. A pied ou en voiture, la guide traque les mystérieux otocyons, d’improbables petits carnivores aux grandes oreilles qui vivent en couple inséparable dans cette réserve unique, où se mêlent savanes ouvertes et forêts arborées.

Rédigé par LZDP

Publié dans #Planète+

Commenter cet article