Spéciale Italie dans "Stupéfiant !" ce soir sur France 2

Publié le 26 Octobre 2016

Léa Salamé (Crédit photo : Nathalie Guyon - BANGUMI - FTV)

Léa Salamé (Crédit photo : Nathalie Guyon - BANGUMI - FTV)

Tous les mercredis en deuxième partie de soirée, Léa Salamé tente de dépoussiérer le concept du magazine culturel sur France 2 avec « Stupéfiant ! ».

Les manières de raconter et faire vivre la culture à la télévision évoluent. "Stupéfiant !" célèbre le beau, le rock, les icônes, le populaire et toutes les composantes de la CULTURE. Ce nouveau magazine culturel portera la même exigence d’investigation et la même écriture qu’un magazine d’actualité ou d’enquête grâce à un regard précis, acéré et mordant.

La folie et la singularité de Stupéfiant! résideront dans un traitement visuel et une écriture détonants. "Stupéfiant !", ce sont des grands reportages et aussi des rubriques addictives, grâce notamment au ton décalé de Loïc Prigent. Et enfin, à chaque émission Léa Salamé mènera une grande interview toujours choc, en recevant une personnalité exceptionnelle du monde de la culture et des arts.

 

Cette semaine, Léa Salamé et l'équipe de Stupéfiant ! propose un « Spécial Italie ». Au menu : de l’« investigazione », de la « dolce vita » et de l’ « extravanganza ». De Naples à Rome, en passant par Venise, mercredi soir sur France 2, c’est « Stupefacente ! ».

Le Mystère Elena Ferrante (par Gabriel Garcia)
Depuis 20 ans, Elena Ferrante fait rêver le monde entier : sa saga napolitaine « L’amie prodigieuse » s’est déjà vendue à 2,5 millions d’exemplaires (400 000 en France). Sauf qu’Elena Ferrante n’existe pas, c’est un pseudonyme. Un culte du secret devenu une obsession pour certains journalistes d’investigation. L’un d’entre eux vient d’annoncer l’avoir démasquée et l’affaire fait scandale : Pourquoi vouloir à tout prix rompre ce «  pseudonymat »  ? Enquête, entre Naples et Rome, sur les traces du « mystère Ferrante »

Les dessous de la Villa Médicis (par Renaud Villain) :
C’est un lieu mythique qui fascine et agace ! Depuis 350 ans, la Villa Médicis est le symbole du rayonnement culturel français à l’étranger. L’académie de France à Rome héberge, sur fonds publics, une vingtaine d’artistes chaque année. Mais début octobre, un rapport parlementaire s’interroge : ne devrait-on pas en faire un simple musée ? Plongée dans ce lieu d’Histoire et d’histoires, celles des éternelles polémiques sur ses nominations très politiques avec Muriel Mayette, directrice depuis un an, qui répondra ensuite aux questions de Léa Salamé.

L'interview de Jean d’Ormesson
Il est le plus italien des écrivains français : Jean d’Ormesson ne compte plus ses escapades  à Rome, Venise ou Ravello. Cette fois, Léa Salamé le retrouve dans la demeure de l’un des ses maîtres littéraires : Chateaubriand. A 91 ans, l’immortel Jean d’O ne cesse de rajeunir.

Il fenomenale Cattelan (par Aurélia Perreau)
Cette semaine un scoop « internazionale » dans Stupéfiant! : Maurizio Cattelan parle devant une caméra ! L’artiste italien domine depuis 10 ans le marché de l’art, avec ses œuvres provocatrices, ses sculptures de Jean-Paul II, terrassé par une météorite, ou d’Adolf Hitler agenouillé, comme un enfant de choeur. L’artiste n’avait jamais raconté son œuvre et sa vie à la télévision. Mais encore fallait-il le dompter ! Rencontre stupéfiante avec « il fenomenale Cattelan »

Les coulisses de la FIAC (par Raphaëlle Baillot)
C’est la « grand-messe » de l’art contemporain. La FIAC rassemble chaque année, au Grand Palais, plus de 170 galeries d’art du monde entier.  Nous avons rencontré les vendeurs, vu les œuvres les plus folles et suivi les grands collectionneurs, Bernard Arnault et François Pinault, pendant leurs « courses » artistiques. Immersion dans ce monde un peu étrange que nous sommes allés titiller…

"La Brigade du Stup"
Cette semaine, La Brigade du Stup a elle aussi fait le voyage en Italie, à  Florence. Loïc Prigent et Willy Papa ont enquêté sur cette « ville-musée » qui rassemble à elle-seule le quart du patrimoine artistique italien.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 2

Commenter cet article