"Van Gogh, l'énigme de l'oreille coupée", enquête inédite prochainement sur ARTE (extrait)

Publié le 7 Décembre 2016

"Van Gogh, l'énigme de l'oreille coupée", enquête inédite prochainement sur ARTE (extrait)

Le samedi 14 janvier à 20h50, ARTE diffusera « Van Gogh, l’énigme de l’oreille coupée », un documentaire inédit de Jack Mac Innes qui a demandé sept ans de recherches !

Chacun a entendu parler du moment où Vincent Van Gogh, l’un des artistes les plus admirés au monde, se regarda dans un miroir, prit un rasoir et se coupa l’oreille... Mais que s’est-il vraiment passé ? Grâce à une enquête minutieuse menée pendant plus de sept ans, ce film révèle toute la vérité sur cet événement en retraçant avec précision les moments qui ont mené à cette fameuse nuit de décembre 1888.

Le film, mené tel une enquête, nous fait partager la vie et l’intimité de Van Gogh, à l’un des moments les plus dramatiques de son existence. Mais que fit vraiment Vincent Van Gogh en cette nuit du 23 décembre 1888 à Arles ? Jusqu’où cette automutilation trahissait-elle son état mental d’alors ? Des générations ont échafaudé des théories relatives à cet évènement, l’un des plus célèbres de l’histoire de l’art, mais personne n’a encore eu une vision précise des détails… jusqu’à présent.

Bernadette Murphy, chercheure indépendante qui vit en Provence, a passé sept années à rassembler les pièces d’un puzzle reflétant avec précision la vie de Van Gogh à Arles (1888-1889); elle s’est intéressée à ses amis, ses ennemis, à la visite de Paul Gauguin qui marqua un tournant dans sa vie, à ses oeuvres, et a procédé à une enquête minutieuse. Elle a mis au jour tout un faisceau de preuves qui permettent de révéler aujourd’hui de façon formelle ce qui s’est vraiment passé cette nuit-là, quels étaient les protagonistes de cette affaire et comment cet incident a influencé la démarche artistique de Van Gogh.

En nous appuyant à la fois sur les recherches rigoureuses de Bernadette Murphy et sur les tableaux du peintre, le documentaire fait ressurgir du passé le Arles de 1888 et nous révèle la vie que Van Gogh y mena, le bouillonnement de ses émotions et de sa santé mentale, pour saisir toutes les forces à l’oeuvre derrière toute cette histoire.

Rédigé par LZDP

Publié dans #ARTE

Repost 0
Commenter cet article