Violences faites aux femmes : la vie d’après au sommaire du Monde en Face ce soir sur France 5

Publié le 22 Novembre 2016

Marina Carrère d'Encausse (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Marina Carrère d'Encausse (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Ce mardi à partir de 20h45, les téléspectateurs de France 5 pourront retrouver Marina Carrère d’Enchaussé aux commandes d’un nouveau numéro de magazine « Le Monde en Face » avec au sommaire Violences faites aux femmes : la vie d’après un documentaire de Xavier Deleu.

Dans un monde toujours plus violent, il existe des atteintes spécifiques à l'intégrité, à la dignité, à la sécurité des femmes. Des "violences de genre", visant spécifiquement les femmes.

De cette pandémie de violences facilitée par un contexte de discrimination, on connaît souvent mal les conséquences à moyen et long terme sur la vie d'après. En quoi consiste l'onde de choc des violences subies ? Comment reconstruire ce qui a été détruit ? Dans ce film de 70 minutes, on suit plusieurs victimes de violences physiques, psychologiques, sexuelles, sous l'angle de leurs répercussions spécifiques, de leur prise en charge et des manières de s'en sortir.

Le documentaire est suivi d'un débat présenté par Marina Carrère d'Encausse avec ses invités :

Nadège dans l'attente du procès en Cour d'Assises de son compagnon "sérial violeur conjugal", un cas atypique. Elle fera part de son vécu sur la difficulté à révéler les faits, à déposer plainte, puis de ce qu'elle ressent depuis l'audience. Elle reviendra sur l'écoute et l'accompagnement dont elle a pu bénéficier des services de police, de justice et ce qui a été déterminant dans le fait  d'avoir été reconnue "officiellement" comme une victime par la police et le juge d'instruction.

Nathalie TOMASINI, avocate spécialisée dans la défense des femmes victimes de violences. Avocate d'Alexandra Lange et  de Jacqueline Sauvage, deux cas emblématiques  de violence faites aux femmes. Elle témoignera de son expérience sur la reconstruction des femmes victimes de violences, les difficultés auxquelles les victimes se heurtent tant vis à vis d'elles mêmes, que de leur entourage et des services de justice.

Rédigé par Sarah

Publié dans #France 5

Commenter cet article

Urraca 22/11/2016 22:09

Les enfants sont traumatisés à vie et durant des années personne ne s'en est inquiété
La mère étant elle-même dans l'incapacité de les aider, mais sa culpabilité est inconmensurable