Le débat des Primaires de la gauche à suivre sur RTL

Publié le 12 Janvier 2017

jilhihu

jilhihu

Les 22 et 29 janvier prochains, dans le cadre d’une primaire ouverte, les électeurs pourront choisir le candidat qui portera les couleurs du Parti Socialiste et de ses alliés lors de l’élection présidentielle de 2017.

Les sept postulants retenus pour concourir à cette primaire s’affronteront le jeudi 12 janvier 2017 lors d’un premier débat organisé conjointement par TF1, RTL et L'Obs et retransmis en direct sur les deux chaînes de 21h à 23h.

À cette occasion, la rédaction de RTL se mobilise pour proposer une soirée exceptionnelle présentée par Marc-Olivier FOGIEL depuis les studios de la plaine Saint-Denis où se tiendra le débat.

18h/21h - AVANT LE DEBAT
Accompagné d’Alain DUHAMEL, Marc-Olivier FOGIEL explore les coulisses de la soirée et explique les différents enjeux de ce premier débat. Au plus près des équipes des candidats, le service politique de RTL révèle les dernières informations et indiscrétions. Comment se prépare le débat? Quels les thèmes seront abordés ?
À 18h35, Elizabeth MARTICHOUX (RTL), Gilles BOULEAU (TF1) et Matthieu CROISSANDEAU (L'OBS) livrent leur dernières impressions et confessions avant de se livrer à l’exercice de l’interview des candidats.
19h15 - 20h : "On refait la campagne" :
Marc-Olivier FOGIEL anime le débat sur le débat avec les polémistes de "On refait le Monde". La gauche mobilisera-telle autant d’électeurs que la droite ? Quel est le successeur de François Hollande pour affronter François Fillon, Marine Le Pen, Jean-Luc Melenchon et Emmanuel Macron ?

21h/23h - "LA PRIMAIRE : LE DEBAT"
Un débat arbitré par Elizabeth Martichoux, Gilles Bouleau et Matthieu Croissandeau avec Jean-Luc Bennahmias, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Sylvia Pinel, François de Rugy, Manuel Valls.
A suivre également en direct et en vidéo sur RTL.fr avec les analyses, news et commentaires de la rédaction numérique de RTL.

23h/00h15 - "ON REFAIT LE DEBAT"
Marc-Olivier FOGIEL et Alain DUHAMEL rappellent et analysent les temps forts du débat.
Qui a été le plus convaincant ? Quel est le nouveau rapport de force après cette confrontation ?
Commentaires et réactions avec les principaux soutiens des 7 candidats et les candidats eux-mêmes.

Rédigé par Sarah

Publié dans #RTL

Repost 0
Commenter cet article

Clipet 23/01/2017 19:07

Il faudrait que le Sinistre Vals n'oublie pas que nul n'est indispensable !!! Après son commentaire disant qu'avec lui une victoire est possible, avec Hamon c'est la défaite assurée. Il faudrait que ce monsieur arrête de se regarder le nombril ou qu'il se prenne pour dieu le sauveur. Il nous à prouvé pendant de trop longs mois, qu'il était à des milliards de kilomètres d'une politique de gauche et aussi qu'il vivait sur une autre planète depuis trop longtemps. Pour remettre les pieds sur terre il pourrai se poser la question: ???? Il ne faut pas oublié aussi que les représentant politiques élus sont censés être à l'écoute de ceux qui les ont élus. Pour une politique de gauche j'ai eu tendance à croire que les richesses de notre pays pouvaient être redistribuées équitablement à ceux qui en ont besoins. Mais on devient de plus en plus comme les USA, on rend plus riche les riches et plus pauvre les pauvres. Ca permet aux riches de faire des dons qui ont été acquit par la sueur des pauvres et de se rassurer quand à leurs beau geste vis à vis de ceux qu'ils exploitent. Ils ont fait leur méa culpa et se disent qu'ils sont généreux. Aujourd'hui, on ne devrait pas avoir à attendre des dons pour vivre décemment, on devrait tout simplement vivre correctement de notre force de travail. Ce sont des gens comme Vals qui laminent nos existences sans faire le moindre mouvement pour améliorer notre quotidien. Macron est dans la même lignée, il veut nous faire croire qu'il est aussi e sauveur. Tous ces gens ont fait de la politique une profession. C'est bien là où le bas blesse. Ce n'est pas par conviction politique qu'ils nous font des promesses jamais tenues, c'est par intérêt personnel exclusivement. Quand on voit le peu d'amour propre que chacun d'entre eux peuvent avoir, c'est bien que l'intérêt personnel est bien plus important. Quand on entend leurs propos, ils n'hésitent pas à dire tout et son contraire à quelques moments d'intervalle et à le soutenir droit dans les yeux. Exemple Cahuzac. de Gaulle et Mitterrand doivent se retourner dans leurs tombes.
Messieurs les politiques, continuez comme ça et ca va vous péter à la gueule.
Jacques Clipet