"USA : Au coeur des prisons de l'extrême" dans "Etat de choc" ce soir sur W9

Publié le 14 Février 2017

"USA : Au coeur des prisons de l'extrême" dans "Etat de choc" ce soir sur W9

Ce mardi à 20h55, W9 diffusera un nouveau numéro de « Etat de Choc », un nouveau magazine de grands reportages présenté par Stéphanie Renouvin, qui mêle découverte et sensations fortes. Ce magazine produit par C. Productions emmène les téléspectateurs aux quatre coins du monde pour découvrir des situations chocs, des histoires étonnantes, des lieux secrets et des personnages hors normes.

En exclusivité, Etat de Choc vous propose une immersion inédite au coeur des prisons américaines. Pendant 6 mois, nos caméras ont suivi le quotidien des gardiens et des détenus de la prison de haute sécurité d’Albany, l’une des plus grandes de l’Etat de New-York. Rarement, des caméras de télévision ont eu un tel accès.

Parmi eux, Tammy Lord. Cette mère de 4 enfants purge une peine de 4 ans pour vol. Accroc à l’héroïne, sa vie a basculé en quelques années. Aujourd’hui, elle essaie de se racheter une conduite derrière les barreaux pour sauver sa famille.

Alors qu’il était sous l’emprise de la drogue, Michael Chmielewski, 23 ans, a lui commis un terrible meurtre. Il a assassiné une jeune coiffeuse pour lui voler la recette du jour de son salon. Son procès n’a pas encore eu lieu, il risque la prison à vie. Depuis sa cellule, il a écrit une lettre aux parents de sa victime pour leur demander pardon.

Quant à Mike Turner, il est considéré comme le détenu le plus dangereux de la prison d’Albany. Membre d’un gang, il a tenté à plusieurs reprises de fomenter des mutineries contre les gardiens.

Les États-Unis sont le pays qui emprisonne le plus au monde, loin devant la Chine et la Russie. Actuellement, plus de 2,2 millions de détenus y sont placés en détention. Un chiffre record et, par conséquent, un coût économique considérable pour le pays. Chaque année, l’Amérique dépense 80 milliards de dollars pour ses prisons (5 000 sur le territoire), soit un tiers du budget du ministère de la Justice.

Nos caméras se sont aussi immiscées dans les terribles couloirs de la mort aux côtés des détenus qui attendent leur date d’exécution. C’est le cas de Rodney Reed, un père de famille qui pourrait être victime d’une effroyable machination. Nous avons suivi la mobilisation de ses proches pour lui éviter le pire. Anthony Graves, lui, est un miraculé. Accusé à tort de meurtre, il devait être exécuté, il a finalement été libéré. Et l’État du Texas lui a versé 1,5 million de dollars d’indemnités.

« USA : au coeur des prisons de l’extrême », c’est un document poignant et exceptionnel que vous propose cette semaine Etat de Choc.

Rédigé par LZDP

Publié dans #W9

Repost 0
Commenter cet article