"Dans les yeux d'Olivier - Un criminel dans la famille" ce soir sur France 2

Publié le 12 Septembre 2017

Dans les yeux d'Olivier (Crédit photo : Phare Ouest)

Dans les yeux d'Olivier (Crédit photo : Phare Ouest)

Le magazine « Dans les yeux d’Olivier » dont un nouveau numéro sera diffusé ce mardi à 23h35 sur France 2, est le reflet de la personnalité atypique d’Olivier Delacroix.

Avec son sens aigu de l’écoute et la proximité qu’il instaure, Olivier Delacroix rencontre des anonymes au destin singulier et partage leur quotidien, reçoit leurs confidences. Il pose un regard sur la société bien loin des stéréotypes et aborde des sujets sensibles. Avec tact et bienveillance, il rend la parole plus libre. Pour cette 7ème saison inédite, Olivier Delacroix reprend la route.

Un criminel dans la famille 
Près de 4 millions de crimes et délits ont été enregistrés en France en 2016. Autant de victimes et de familles qui subissent un véritable cataclysme. On oublie souvent que derrière les coupables il y a aussi  des familles, des intimes, pour qui la vie ne sera plus jamais la même. Face à ce lien qui les unit à un proche devenu criminel, ils gardent souvent le silence par peur de heurter les victimes, par honte ou par culpabilité. Olivier Delacroix donne la parole à ces femmes et à ces hommes, tiraillés entre l’incompréhension et le rejet, qui doivent porter chaque jour le fardeau d’un crime qu’ils n’ont pas commis.

Un soir d’été 2012, le fils ainé de Lydia séquestre, torture et laisse pour mort l'un de ses collègues. Devenue malgré elle la mère d’un criminel, l'idée d'abandonner son fils ne lui a pourtant jamais traversé l'esprit. Lydia est l'une des rares mères à oser parler de ce qu'elle ressent vis-à-vis de ce fils qui a commis l’irréparable.

Après 24 ans de mariage, Philippe voit sa vie basculer quand sa femme, qu’il croyait pourtant bien connaître, lui avoue un matin que c'est elle qui a assassiné son patron, d'une balle en pleine poitrine. Un patron qui était aussi son amant.

Lætitia grandit dans une famille aimante et soudée. Mais l'année de ses 24 ans, son père est soudainement arrêté, accusé de viols et d’attouchements sur mineurs de moins de 14 ans. Un véritable tremblement de terre, qui atteint  toute la famille.

Le 29 septembre 2009, Jean-Louis assassine sa mère Gilberte de deux coups de fusil dans le dos. Tuer sa mère, l'un des pires crimes qui soit. Un geste inconcevable pour sa famille, et surtout pour Magali, la petite fille de Gilberte.

Rédigé par Sarah

Publié dans #France 2, #Actu TV

Repost 0
Commenter cet article