Roswell et Lady Di pour inaugurer la collection « Faits divers, l’histoire à la une » ce samedi sur ARTE

Publié le 9 Septembre 2017

Roswell et Lady Di pour inaugurer la collection « Faits divers, l’histoire à la une » ce samedi sur ARTE

Dès ce 9 septembre et tous les samedis à 16h30, ARTE diffusera deux épisodes de « Faits divers, l’histoire à la une », une collection documentaire d’Emmanuel Blanchard et Dominique Kalifa qui revient sur les faits marquants qui ont fait la une de l’actualité.

À travers le décryptage d’un fait divers, de son exposition médiatique à la construction de sa « légende », chaque film de la collection revisite en 26 minutes une page de notre histoire.

Serial killer, soucoupes volantes, anthropophagie, crimes passionnels… Confinés aux marges des journaux, les faits divers ont longtemps été dédaignés. À tort. En réalité, ils ont beaucoup à nous dire sur les sociétés qui les ont produits. Par leur retentissement médiatique, ils permettent d’observer et de comprendre une époque, ses mentalités, ses angoisses et ses tabous.

Dans les pas de Jack l’éventreur, c’est l’Angleterre victorienne qui se met à nu. Quant aux extraterrestres de Roswell, ils nous entraînent des débuts de la Guerre Froide à la naissance du complotisme. Les faits divers nous interrogent aussi sur nous-mêmes, nos peurs et nos limites.

16h30 : Roswell - L’invention des soucoupes volantes
1947, l’armée de l’air américaine annonce la découverte d’un « disque volant » écrasé dans la région de Roswell, au Nouveau-Mexique (États-Unis). La presse internationale s’enflamme, le phénomène des « soucoupes volantes » est né. Alors que la Guerre Froide s’installe et que les théories du complot foisonnent, le mythe des ovnis émerge pour devenir un thème récurrent dans l’imaginaire populaire et une figure centrale des oeuvres de science-fiction.

16h55 : La mort de Lady Di - La presse contre la couronne
1997, la mort tragique de Lady Di dans un accident de voiture à Paris bouleverse le monde entier. Poursuivie par la presse à sensation jusqu’à la fin, elle devient le symbole d’une existence volée par la célébrité et le protocole. Non sans contradiction, l’accident suscite autant la colère contre les excès des paparazzis qu’il renforce la fascination populaire pour la princesse Diana

Rédigé par Jeremy

Publié dans #ARTE, #Actu TV

Repost 0
Commenter cet article