"Claude François, l'Ombre au tableau", portrait inédit du chanteur en octobre sur ARTE

Publié le 22 Septembre 2017

"Claude François, l'Ombre au tableau", portrait inédit du chanteur en octobre sur ARTE

Le vendredi 6 octobre à 23h05 sur ARTE, dans le troisième opus de leur série « L’Ombre au tableau » (après Charles Trenet et Yves Montand), Daisy d’Errata et Karl Zéro reviennent sur un autre personnage hors du commun : Claude François.

De haut(s) en bas, portrait d’un artiste qui n’en finit plus de hanter la mémoire collective, entre biopics et refrains populaires.

“Le jour où il est mort, il y a eu vraiment comme une sorte de court-circuit national”, se souvient l’écrivain Yann Moix, réalisateur de Podium. À l’annonce de la tragédie, ce 11 mars 1978, des grappes de jeunes femmes hurlent leur désespoir sous les fenêtres du chanteur tandis que la France entière, pétrifiée, pleure la fin d’une époque de légèreté pailletée. Victime de sa maniaquerie – électrocuté en voulant remettre d’équerre une applique dans sa salle de bains –, Cloclo, en disparaissant prématurément à l’âge de 39 ans, a pourtant atteint son objectif suprême : accéder au rang d’icône éternelle. De shows millimétrés en unes de magazines, il était une inusable machine à tubes et à rêves pour la jeunesse des sixties.

Roi du tempo et despote des plateaux, rongé par l’angoisse de sa finitude, Claude François a mené une existence survoltée, entre “coups de colère et coups de foudre“. Scandé par ses innombrables succès et de savoureuses images d’archives, le film de Karl Zéro et Daisy d’Errata donne également la parole à des fans toujours inconsolables, à des artistes de sa génération (Dani, Alain Chamfort) et à ses proches collaborateurs (une ex-Clodette, son arrangeur Jean-Claude Petit…) pour revisiter ces multiples facettes et tenter de décrypter les raisons du mythe Cloclo, au parfum de nostalgie des Trente Glorieuses.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #ARTE, #Actu TV

Repost 0
Commenter cet article