Soirée spéciale "Pédophilie un silence de cathédrale" ce soir sur France 3

Publié le 21 Mars 2018

Soirée spéciale "Pédophilie un silence de cathédrale" ce soir sur France 3

France 3 proposera ce soir une soirée spéciale "Pédophilie un silence de cathédrale".

La soirée débutera à 20h55 par le documentaire de Richard Puech.

Enfants, ils ont été abusés par un prêtre pédophile. Aujourd’hui, ils sortent du silence. Des victimes de tout âge et de partout en France témoignent à visage découvert pour raconter leur calvaire, dénoncer les silences de l’Église et son système ancien d’étouffement des affaires.

À travers leur parole enfin libérée, ce film révèle l’ampleur du fléau dans l’Église catholique de France et dévoile la complicité d’une partie du clergé, sa culture du silence, ses stratégies coupables de dissimulation.

Dès la fin du film,à 22h30, Carole Gaessler échangera sur le thème Prêtres pédophiles : et maintenant que fait l'Eglise ? aux côtés de :

Monseigneur Luc Crépy, évêque du Puy-en-Velay, Président de la cellule permanente de lutte contre la pédophilie au sein de l’Eglise Catholique.
Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef du journal « La Croix »
François Devaux, Président de l’association « La Parole Libérée »
Le Père Stéphane Joulain, prêtre et psychothérapeute. Il reçoit victimes et auteurs de violences sexuelles
Olivier Savignac, victime d’un prêtre pédophile.

Aborder des sujets difficiles ou controversés, provoquer la réflexion et donner à connaître de notre histoire récente, tels sont les objectifs que France 3 s’est fixée à travers ses documentaires.
C’est pourquoi la chaîne reste plus que jamais attachée à offrir en prime time des soirées continues lors desquelles s’enchaînent un documentaire de société, d’histoire ou d’actualité, suivi d’un débat pour approfondir le sujet et apporter ainsi les clés de compréhension des grands événements du passé et des bouleversements encore à venir.

Rédigé par Sarah

Publié dans #France 3, #Actu TV

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article