"Daech, les enfants du soupçon" au sommaire du Monde en Face ce soir sur France 5

Publié le 21 Janvier 2020

Marina Carrère d'Encausse (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Marina Carrère d'Encausse (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Ce mardi à partir de 20h50, les téléspectateurs de France 5 pourront retrouver Marina Carrère d’Encausse aux commandes d’un nouveau numéro de magazine « Le Monde en Face » avec au sommaire "Daech, les enfants du soupçon" un film réalisé Sophie Parmentier et Hélène Lam Trong produit par Cinétévé avec la participation de France Télévisions.

Ils ont souvent moins de cinq ans, mais un procureur les a qualifiés de “bombes à retardement”. Depuis, ils font si peur à l’opinion publique que le gouvernement préfère ne pas tous les rapatrier, malgré les conditions désastreuses dans lesquelles ils grandissent, sur les ruines d’un califat terroriste où leurs parents les avaient emmenés.

Ce film raconte sur une année l’histoire des enfants français de Daech. Et la manière dont la France les traite, au cas par cas. Trois cents d’entre eux restent retenus dans des camps de Syrie ou des prisons d’Irak. Une centaine d’autres ont déjà été rapatriés en France, depuis 2016. Sophie Parmentier et Hélène Lam Trong ont suivi leurs destins croisés, pendant plus d’un an.
Nous découvrons la djihadiste française Mélina Boughedir, dans une prison de Bagdad, après sa condamnation à une peine de 20 ans d'emprisonnement en juin 2018 : elle ne veut pas se séparer de sa fille de deux ans. Lorsque nous les rencontrons, Hakim et Hicham, 3 et 6 ans, ont passé la moitié de leur vie sous l’Etat islamique. Ils sont placés dans des familles d’accueil françaises. Leur mère, Gladys, poursuivie pour terrorisme, espère récupérer leur garde. Lydie et Patrice sont des grands-parents désemparés depuis le départ à Raqqa en 2014 de leur fille unique, qui a donné naissance à quatre enfants sous Daech.

Quant à Suzanne et Marc, ils se battent pour faire rapatrier leurs quatre petits-enfants, retenus avec leur mère dans le camp de Roj en Syrie, alors que leur père a été condamné à mort en Irak.
Ce documentaire est éclairé par les témoignages inédits de juges, d’éducateurs et de psychologues qui prennent en charge ces enfants de djihadistes qui effraient tant l’opinion publique.

Rédigé par Sarah

Publié dans #France 5, #Actu TV

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article