Direction le Chili et l'Islande avec "Terres Extrêmes" dans "Science grand format" ce soir sur France 5

Publié le 9 Janvier 2020

Mathieu Vidard (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Mathieu Vidard (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

France 5 proposera ce soir à 20h50 un nouvel inédit du magazine "Science grand format" présenté par le journaliste Mathieu Vidard.

Dans « Terres extrêmes », la scientifique Heidi Sevestre part à la rencontre de femmes et d’hommes qui ont appris à vivre sur les terres où la nature est très hostile. Volcans, glaciers, inondations, tremblements de terre, aridité… Grâce à des rencontres étonnantes et des images spectaculaires, Heidi nous démontre comment le génie humain permet de faire face à tous ces phénomènes. Au cours de son enquête, Heidi dévoile comment les forces de la nature les plus redoutables sont parfois à l’origine de progrès scientifiques majeurs.

CHILI
Après avoir parcouru le désert de l’Atacama pour appréhender son extrême aridité, Heidi rencontre des scientifiques qui ont su tirer parti de ce lieu unique. Sur les hauts plateaux à 5200 mètres d’altitude, elle découvre ALMA, le plus grand radiotélescope au monde. Des découvertes fascinantes sur les origines de l’univers ont pu être observées ici.

Heidi se rend ensuite dans une base expérimentale, alimentée en eau par d’étonnants « attrapes-nuages ». L’idée astucieuse étant de récupérer de l’eau à partir de l’humidité contenue dans les nuages.

4000 km plus au sud, notre scientifique rejoint une équipe de glaciologues britanniques. Dans une vallée reculée de Patagonie, ils explorent sur le terrain le rôle joué par les glaciers dans l’écosystème de notre planète.

ISLANDE
Heidi mène cette fois, son enquête scientifique en Islande, une terre de défis où les habitants doivent apprendre à vivre avec 130 volcans actifs.

Elle commence son périple par une spectaculaire plongée dans la faille qui sépare l’Europe de l’Amérique, un endroit unique au monde !
Au cours d’une campagne de mesures sur l’un des plus grands volcans de l’île, Heidi constate que les Islandais doivent se préparer à de nouvelles éruptions imminentes.

La jeune glaciologue analyse ensuite le phénomène extrêmement dangereux des raz-de-marée glaciaires, engendrés par la proximité du feu et de la glace qui emportent tout sur leur passage.

Mais ces redoutables forces de la nature permettent aussi à l’Islande de produire 70% de son électricité grâce à l’énergie hydroélectrique et 30% grâce à l’énergie géothermique.

Heidi observe enfin un procédé révolutionnaire permettant de piéger le CO2 de notre atmosphère dans la pierre volcanique. Grâce à cette technologie, il sera peut-être possible de nettoyer notre atmosphère et de lutter contre les dérèglements du climat.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Actu TV, #France 5

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article