Bretagne, au cœur des tempêtes au sommaire de Thalassa sur France 3

Publié le 16 Février 2020

Bretagne, au cœur des tempêtes au sommaire de Thalassa sur France 3

Désormais, le dimanche après-midi, Thalassa vous invite sur France 3 à la découverte de femmes et d’hommes qui s’engagent pour préserver ce lien si précieux qu’ils entretiennent avec la mer.

Ils sont pêcheurs, ostréiculteurs, scientifiques ou entrepreneurs et vont vous dévoiler les différentes facettes de nos côtes françaises.

15.15 Bretagne, au cœur des tempêtes

Vivre avec la tempête
En Bretagne chaque hiver, de Ouessant à Saint-Malo, les tempêtes rythment la vie des habitants du littoral et des îles. Dans la cité corsaire, à chaque grande marée couplée avec une tempête, c’est le grand chambardement. La ville se calfeutre en attendant le spectacle des vagues géantes. A Ouessant, les îliens sont aux premières loges : ils savent que le moindre déplacement devient hypothétique. Le retour des lycéens à la maison, la consultation chez le médecin, l’approvisionnement des magasins, ne se feront que si le navire de la "Penn Ar Bed" arrive à passer.

Au Guilvinec, une marée dans le gros temps
Le Guilvinec en Finistère sud est un port qui vit et respire avec la pêche. A bord du "Bara Pemdez", un chalutier de 24 mètres, Yannick Affagar et ses 4 matelots enchaînent les quarts sans relâche, de jour comme de nuit. Durs au mal, forcément solidaires, ils vivent au rythme du chalut et résistent à tout : le froid, le manque de sommeil et le danger qui plane en permanence. Cette fois, ils ont décidé de prendre la mer après un gros coup de vent. Le poisson sera-t-il au rendez-vous ?

La catastrophe de l'Amoco-Cadiz
Le 16 mars 1978, le pétrolier Amoco-Cadiz est aux prises avec des vents de force 11 et des creux de 12 mètres ! Victime d’une panne de gouvernail, l’immense navire de 330 m de long dérive inexorablement et finit par s'échouer sur les récifs de Portsall dans le nord Finistère. De ses flancs, vont s’écouler plus de 220 000 tonnes de pétrole brut, la pire marée noire de l’histoire ! Plus de 40 ans plus tard, nous retrouvons sur place les acteurs et les témoins de ce terrible naufrage qui n’ont rien oublié de ces heures tragiques.


16.15 De Banyuls-sur-mer à Gruissan

Corail rouge, le trésor de la réserve de Cerbère-Banyuls
La réserve de Cerbère-Banyuls vient d’obtenir le statut "de refuge mondial pour la mer". Elle est aussi la plus ancienne réserve marine de France. Depuis 45 ans, des gardiens veillent sur elle. Parmi eux, le biologiste italien Lorenzo Bramonti.

Il voue ses recherches à un petit animal fantastique qui le passionne : le corail rouge. Décimé pendant des années pour l’industrie de la joaillerie, le corail est désormais en sécurité dans la réserve. Nous accompagnerons le scientifique dans son plus grand défi : observer et filmer, lors d’une nuit de pleine lune, la ponte de ce corail emblématique de la méditerranée, afin d’en découvrir tous les secrets. Dans ces petites branches rouges se trouvent peut-être l’avenir de nos océans

Gruissan, un modèle d’équité
Benjamin Bes, ce jeune pêcheur est passionné par son métier. A Gruissan, il perpétue ce profond respect des pêcheurs locaux pour leur lagune. Dans cette prud’hommie séculaire, les décisions sont prises à main levée et les zones de pêches tirées au sort pour éviter tout favoritisme. Cette démarche ancienne se retrouve en phase avec les enjeux actuels de préservation de la ressource. Chaque 29 juin, la fête de la Saint-Pierre est attendue avec impatience. La communauté des pêcheurs y célèbre avec l’ensemble des habitants l’attachement de Gruissan à ses traditions maritimes. Un rendez-vous haut en couleur, unique et émouvant.

Rédigé par Sarah

Publié dans #France 3, #Actu TV

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article