"Gaspillage : comment appuyer sur le frein ?" dans "Tout compte fait" ce samedi sur France 2

Publié le 1 Février 2020

Julian Bugier (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Julian Bugier (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Ce samedi à 14h, Julian Bugier présentera sur France 2 un nouveau numéro du magazine de société « Tout compte fait » avec au sommaire aujourd'hui, "Gaspillage : comment appuyer sur le frein ?".

Arrêtons l'eau en bouteille !
Une enquête de Laura Orosemane
A-t-on conscience de l'impact sur l'environnement de cette bouteille d'eau en plastique si pratique que beaucoup d'entre nous consomment au quotidien ? Chaque jour, nous buvons en France environ 25 millions de bouteilles d'eau en plastique ! Une fois vidées, parfois en quelques instants, elles partent à la poubelle et seulement 58% d'entre elles sont recyclées ! Le reste est incinéré ou enfoui... Une part se retrouve dans les cours d'eau ou dans la mer où ces bouteilles représentent le premier déchet plastique.

Alors comment se fait-il que la filière ne soit pas plus efficace ? Dans les foyers le tri n'est pas toujours fait. A Paris, par exemple, seule une bouteille sur 10 est triée. Mais le problème vient aussi de toutes ces bouteilles que nous consommons en dehors de chez nous, notamment à midi lors de la pause déjeuner. Là, les bouteilles vides sont jetées avec l'ensemble des ordures et ne sont pas triées... Et quand on sait, de plus, que les usines de recyclage ne sont pas totalement efficaces...

N'est-il pas temps d'arrêter l'eau en bouteille et de boire de l'eau du robinet qui a l'avantage d'être jusqu'à trois cents fois moins chère ? Pour nous y aider, un accessoire monte en puissance : la gourde. Il est donc temps de tourner le dos à la bouteille plastique.

Supermarchés : la nouvelle enseigne  "anti-gaspi"
Une enquête de Claire Delfini
Chaque jour, chaque supermarché ou hypermarché français jette en moyenne 20 kilos de nourriture encore consommable. Sur tout le territoire, cela représente 218 tonnes de denrées alimentaires gaspillées au quotidien.

Face à ce scandale, deux entrepreneurs ont pris le problème à bras le corps et fondé les magasins « Nous anti-gaspi », dans lesquels les rayons sont uniquement remplis avec des aliments qui auraient été jetés ailleurs : fruits et légumes dont le calibre ne correspond pas à celui de la grande distribution, produits dont la "date limite de consommation" est dépassée, marchandises qui restent sur les bras des transporteurs suite à des problèmes de livraison...

Tout est bon à prendre et tout est bon vendre... beaucoup moins cher ! Car toutes ces denrées sont revendues en moyenne à moins 30%. La solution écolo et économe séduit. Décryptage de ces supermarchés qui transforment le gaspillage alimentaire en aubaine pour le consommateur.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Actu TV, #France 2

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article