« Ma cité va-t-elle encore craquer ? » dans « Complément d’enquête » ce soir sur France 2

Publié le 13 Février 2020

Jacques Cardoze (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Jacques Cardoze (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Ce jeudi à partir de 22h50, les téléspectateurs de France 2 pourront retrouver Jacques Cardoze aux commandes d'un nouveau numéro de "Complément d'enquête", le magazine d’investigation créé par Benoît Duquesne et qui aura ce soir pour sujet « Ma cité va-t-elle encore craquer ? ».

Selon un sondage réalisé en décembre dernier, la sécurité serait la préoccupation numéro 1 des Français pour les municipales. A un mois du premier tour, Complément d'enquête a posé ses caméras dans deux cités confrontées à la violence et aux dealers. Deux territoires que les pouvoirs publics tentent de reconquérir depuis des années, avec un succès mitigé.

D'un côté, les Minguettes près de Lyon, l'un des quartiers les plus chauds de France, sous la coupe des trafiquants. De l'autre, Chanteloup-les-Vignes en région parisienne, rattrapée par son passé sulfureux en novembre dernier lorsque le cirque de la ville a été incendié. Comment sortir de la spirale négative ? Après avoir enterré le rapport Borloo, Emmanuel Macron va-t-il enfin s'intéresser aux « banlieues sensibles » ?

Minguettes : la reconquête des bleus
Un reportage de Matthieu Fauroux, Karthagen
Depuis que la cité des Minguettes a été choisie comme « quartier de reconquête républicaine », le commissariat de Vénissieux a gagné 30 effectifs supplémentaires. Mais est-ce suffisant dans cette zone de non droit où il existe des points de deal tous les 100 mètres ?

Entre « gros coups », insultes et jets de pierre, comment vit-on son métier de flic dans une banlieue à vif ? Pendant 2 mois, Complément d'enquête a suivi « Jul » qui vit chaque interpellation comme un match, avec ses victoires et ses défaites, et Nathalie, jeune policière désarmée face à la misère des habitants du quartier. 

Chanteloup-les-Vignes : pourquoi tant de « haine » ?
Une enquête d'Irène Bénéfice et Julien Daguerre
L'incendie du chapiteau du cirque a ravivé un mauvais souvenir : l'époque où Chanteloup-les-Vignes subissait une guerre des gangs et était surnommée « Chicago-en-Yvelines ».

Retour sur le parcours chaotique de cette cité champêtre conquise par les trafiquants dans les années 90. Une commune qui a servi de décor au film « La Haine » avant d'être le symbole de la rénovation urbaine. Chanteloup-les-Vignes peut-elle vaincre ses démons ? Devenir enfin une banlieue sans histoire ?
 

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Actu TV, #France 2

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article