"Urgences" dans "13h15, le samedi" sur France 2

Publié le 29 Février 2020

"Urgences"  dans "13h15, le samedi" sur France 2

Des images, des émotions, une écriture sensible aux aventures humaines : « 13h15, le samedi » et « 13h15, le dimanche » proposent des histoires françaises, le feuilleton de la politique, les coulisses de la vie de tous les jours, les sagas familiales et les confidences des grands témoins.

Le magazine de la rédaction de France 2 au ton dynamique et décalé sur l'actualité, l'air du temps et la politique.

Au sommaire ce samedi 29 février, "Urgences", un reportage signé Pierrick Morel, Steven Pailler, Alexandre Pare, et Alexandre Adam.

Ce samedi, l'équipe de 13h15 est au coeur du deuxième plus grand service d'urgences de France, à l'hôpital Edouard Herriot, à Lyon.

Depuis quelques jours, cet hôpital est rattrapé par la menace que fait peser l'épidémie de coronavirus. Alors que le SAMU et le 15, son numéro d'urgence, croulent sous les appels, comment le corps médical se prépare-t-il ? Avec quelles consignes ? Cette menace va-t-elle devenir une "crise dans la crise" ?

Comme bon nombre d'hôpitaux en France, ici aussi, le personnel soignant est en grève depuis mai 2019. Tout en assurant leur service, le personnel réclame des moyens supplémentaires.

Nous avons suivi le quotidien de ces médecins, infirmières et aides-soignants qui, jour et nuit, accueillent des milliers de patients. Un quotidien où détresse psychologique et sociale se mêlent aux problèmes médicaux... Des personnels qui tiennent bon, en dépit des cadences et des conditions de travail. 

"Urgences", n reportage signé Pierrick Morel, Steven Pailler, Alexandre Pare, et Alexandre Adam.

Ce samedi, l'équipe de 13h15 est au coeur du deuxième plus grand service d'urgences de France, à l'hôpital Edouard Herriot, à Lyon.

Depuis quelques jours, cet hôpital est rattrapé par la menace que fait peser l'épidémie de coronavirus. Alors que le SAMU et le 15, son numéro d'urgence, croulent sous les appels, comment le corps médical se prépare-t-il ? Avec quelles consignes ? Cette menace va-t-elle devenir une "crise dans la crise" ?

Comme bon nombre d'hôpitaux en France, ici aussi, le personnel soignant est en grève depuis mai 2019. Tout en assurant leur service, le personnel réclame des moyens supplémentaires.

Nous avons suivi le quotidien de ces médecins, infirmières et aides-soignants qui, jour et nuit, accueillent des milliers de patients. Un quotidien où détresse psychologique et sociale se mêlent aux problèmes médicaux... Des personnels qui tiennent bon, en dépit des cadences et des conditions de travail.  

 

"Urgences", n reportage signé Pierrick Morel, Steven Pailler, Alexandre Pare, et Alexandre Adam.

Ce samedi, l'équipe de 13h15 est au coeur du deuxième plus grand service d'urgences de France, à l'hôpital Edouard Herriot, à Lyon.

Depuis quelques jours, cet hôpital est rattrapé par la menace que fait peser l'épidémie de coronavirus. Alors que le SAMU et le 15, son numéro d'urgence, croulent sous les appels, comment le corps médical se prépare-t-il ? Avec quelles consignes ? Cette menace va-t-elle devenir une "crise dans la crise" ?

Comme bon nombre d'hôpitaux en France, ici aussi, le personnel soignant est en grève depuis mai 2019. Tout en assurant leur service, le personnel réclame des moyens supplémentaires.

Nous avons suivi le quotidien de ces médecins, infirmières et aides-soignants qui, jour et nuit, accueillent des milliers de patients. Un quotidien où détresse psychologique et sociale se mêlent aux problèmes médicaux... Des personnels qui tiennent bon, en dépit des cadences et des conditions de travail.  

 

Crédit photo : Benjamin Decoin / FTV

Rédigé par Sarah

Publié dans #Actu TV, #France 2

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

frederique 29/02/2020 16:50

ce qui est redoutable, c’est que les travailleurs des secteurs de la santé et des secours sont très exposés en cas d’épidémie / pandémie et que cela réduit d’autant les capacités de soins si eux-mêmes sont contaminés, ce qui est déjà le cas : des mesures strictes de prévention collective et individuelle s’imposent : ” la prévention des risques biologiques professionnels ” : http://officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-biologique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=129&dossid=120