Les épisodes 3 & 4 de « Moi, Général de Gaulle » dans "13h15, le dimanche" sur France 2

Publié le 8 Mars 2020

Des images, des émotions, une écriture sensible aux aventures humaines : « 13h15, le samedi » et « 13h15, le dimanche » proposent des histoires françaises, le feuilleton de la politique, les coulisses de la vie de tous les jours, les sagas familiales et les confidences des grands témoins.

Le magazine de la rédaction de France 2 au ton dynamique et décalé sur l'actualité, l'air du temps et la politique.

Au sommaire ce dimanche 1er mars, les épisodes 3 & 4 de « Moi, Général de Gaulle », une série signée Peggy Leroy, Henri Desaunay, Fred Poussin et Mathilde Rougeron.

Dans les deux premiers épisodes de cette série, nous découvrions Charles de Gaulle, un général presque anonyme, entré dans l’histoire après son célèbre appel du 18 juin 1940, depuis les studios de la BBC à Londres. La France est alors à genoux. Le maréchal Philippe Pétain vient de signer l’armistice avec l‘Allemagne nazie… Comment lui, depuis son exil en Angleterre, va-t-il appeler à la résistance ?

Début juillet 1940, Charles de Gaulle n'a, avec lui, que quelques milliers d'hommes. Les volontaires continuent d'arriver à Londres pour se battre contre l'Allemagne.  Parmi eux, Alexis et Jacques Le Gall, qui se souviennent de leur première rencontre avec ce Général.

Avec cette armée de jeunes hommes, Charles de Gaulle va tenter de rallier derrière lui toutes les colonies françaises. Des succès mais aussi d'énormes déceptions l'attendent. Il est souvent tenté de jeter l'éponge. Comment trouve-t-il la force de continuer ? Qui sont ses fidèles soutiens sur lesquels il pourra toujours compter ?

A cette période, les Etats-Unis sont entrés en guerre et pour Charles de Gaulle, c'est le début de graves ennuis. Le président américain ne lui fait aucune confiance et enchaîne les coups bas pour l'écarter du conflit. Pour déjouer les trahisons, le Général va s'appuyer sur ses troupes de volontaires courageux, qui remportent une victoire éclatante contre les Allemands à Bir Hakeim. Hubert Germain, dernier survivant de cette bataille raconte son émotion et sa fierté lorsque le Général de Gaulle est venu saluer ses soldats qui ont tenu tête au puissant Reich.

Crédit photo : Benjamin Decoin / FTV

Rédigé par Sarah

Publié dans #Actu TV, #France 2

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article