Coronavirus - L'agriculture et les paysans face à la crise et Doctolib dans "Tout compte fait" ce samedi sur France 2

Publié le 18 Avril 2020

Coronavirus - L'agriculture et les paysans face à la crise et Doctolib dans "Tout compte fait" ce samedi sur France 2

Ce samedi à 15h30, Julian Bugier présentera sur France 2 un nouveau numéro du magazine de société « Tout compte fait » avec au sommaire aujourd'hui une spéciale Coronavirus avec un sujet sur les agriculteurs qui doivent faire face à la crise et un autre sur Doctolib.

Mobilisation générale pour nos paysans !
Une enquête de Juliette Chapalain, Romain Perrot et Lola Palmier
Tout le monde compte sur eux pour nourrir la France confinée et pourtant les difficultés s'accumulent pour les agriculteurs. Il y a d'abord eu la fermeture des écoles et donc des cantines, puis celles des restaurants et enfin celle des marchés. Autant de débouchés perdus. A titre indicatif les marchés représenteraient 30% des ventes des producteurs de fruits et légumes. Et pour ne rien arranger, les 200 000 travailleurs saisonniers attendus normalement au printemps ne peuvent pas venir les aider car les frontières ont été fermées.  

Alors comment font-ils face ? Quelles solutions trouvent-ils ? Et comment pouvons-nous les aider ?

Tout Compte Fait est allé voir un maraîcher et producteur laitier des environs de Lille. Pour lui et sa femme pas de télétravail ni de confinement en intérieur. En plus des travaux agricoles ils font tourner à plein leur boutique « direct producteur » qui ne désemplit pas. Pour les clients ces petits commerces sont plus sûrs sur le plan sanitaire que les grandes surfaces. Une start-up lilloise qui a monté un concept de vente ambulante de fruits et légumes bio dans toute l'agglomération les aide aussi en démultipliant ses commandes auprès d'eux. Dans les environs de Nice nous avons également suivi un supermarché qui achète en direct certains fruits et légumes pour soutenir la filière. Nous nous sommes aussi mis dans les pas de l'un des dizaines de milliers de Français qui a répondu à l'appel du ministre de l'Agriculture pour aller aider dans les champs les paysans qui manquent de bras.   

Télé-consultation : un géant français en première ligne
Une enquête de Laura Orosemane
Cette crise sanitaire bouleverse aussi notre rapport à la médecine. Les télé-consultations qui permettent aux généralistes d'éviter le contact avec d'éventuels malades du coronavirus  explosent. Elles sont encouragées par le gouvernement qui a facilité leurs remboursements par l'assurance-maladie et un acteur en profite particulièrement : Doctolib. La start-up qui assurait avant la crise 1000 télé-consultations par jour est passée à 100 000 ! Cette "licorne" française créée en 2013 est valorisée 1,2 milliard d'euros.

Il faut dire qu'elle est utilisée par un Français sur deux. Elle a commencé par faire la révolution dans la prise de rendez-vous avec son médecin. Aujourd'hui c'est donc l'autre proposition de Doctolib qui prend de l'essor : la télé-consultation. Mais attention celle-ci est contestée par certains praticiens car le diagnostic à distance sans examen physique ne serait pas fiable. Une autre start-up propose d'ailleurs de la télé-consultation en pharmacie cette fois-ci avec tensiomètre et stéthoscope.

Avec ce succès massif Doctolib fait peur. Médecins et concurrents lui reprochent de devenir monopolistique. Et une question sensible se pose : que fait-elle de ces millions de données de santé très sensibles ?  

Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV

Rédigé par Sarah

Publié dans #Actu TV, #France 2

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article