"Comment le métal blanc a façonné le monde", série documentaire historique diffusée ce soir sur ARTE (vidéo)

Publié le 30 Mai 2020

"Comment le métal blanc a façonné le monde", série documentaire historique diffusée ce soir sur ARTE (vidéo)

Ce soir à partir de 20h50, ARTE diffusera "Comment le métal blanc a façonné le monde", une série documentaire inédite de Michael Burke et Graeme Hart de trois épisodes de 52 minutes.

Comment, dès le XVIe siècle, l’argent a été le pivot d’une mondialisation économique dominée par la Chine. Une saga historique édifiante pour embrasser quatre siècles et trois continents.

Fourmillant de détails, de personnages, d’anecdotes et de documents, contée par des spécialistes passionnants, historiens en majorité, cette fresque déconstruit avec brio l’ethnocentrisme occidental pour retracer l’histoire économique du point de vue de l’Empire du Milieu, dont elle explicite au passage le nom.

Filmée sur trois continents (Asie, Europe, Amérique), elle couvre plus de quatre siècles pour montrer que l’argent a déterminé le destin de plusieurs empires et, surtout, constitué le pivot de la première mondialisation.

Épisode 1 (XVIe - XVIIIe siècles)
En 1571, la Chine des Ming décide de rationaliser la levée de l’impôt et impose à ses sujets un paiement en argent, déjà utilisé comme monnaie. Dix ans plus tard, à Potosí (actuelle Bolivie), dans l’empire espagnol, on découvre d’immenses mines du précieux métal. En échange de denrées de luxe dont elle a le monopole, la Chine va en importer une partie. Manille, dans la colonie espagnole des Philippines, devient la plaque tournante de ce commerce. Mais trop dépendante de ses importations, la dynastie Ming chute en 1644. La nouvelle lignée des Qing continue de placer le commerce au premier plan, aidée par le succès mondial du thé, que la Chine est la seule à cultiver. Contrôlant strictement les marchands étrangers « barbares », l’Empire du Milieu domine les échanges de son économie en plein essor.

Épisode 2 (XVIIIe - XIXe siècles)
La Chine des Qing vend maintenant dans le monde entier sa porcelaine et ses soieries. En 1792, l’empereur Qianlong ignore la requête britannique, présentée par la puissante Compagnie des Indes orientales, pour assouplir les termes des échanges. Les grands marchands de Canton se tournent aussi vers l’Amérique, nouant de fructueuses alliances avec leurs pairs de la côte Est. Mais les Britanniques contre-attaquent alors avec l’opium, aussi rentable que dévastateur, dont ils détiennent alors le monopole en Inde. Les Américains les imitent en faisant produire la drogue en Turquie. Quand l’empereur chinois réagit en détruisant 20 000 caisses d’opium, les pionniers du trafic, William Jardine et James Matheson, convainquent Londres d’attaquer en représailles. En 1840, la puissance de feu des Britanniques pulvérise la flotte et les forts côtiers chinois, obtenant deux ans plus tard, par le traité de Nankin, l’île de Hong Kong et l’ouverture de quatre ports aux étrangers.

Épisode 3 (XIXe - XXIe siècles)
En 1860, puis à nouveau en 1895, de cuisantes défaites, suivies au tournant du siècle par l’échec de la révolte des Boxers, imposent à la Chine des indemnités de guerre colossales et l’ouverture de zones franches. En 1911, exsangue, l’empire s’écroule, remplacé par une république. Shanghai émerge à son tour comme place financière, avec la plus grande réserve d’argent du pays. Aujourd’hui, redevenue le plus gros importateur au monde d’argent, indispensable notamment dans l’électronique et les batteries solaires, la Chine communiste est en passe de redevenir la première puissance mondiale.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Actu TV, #ARTE

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article