La folle aventure de Louis de Funès raconté par Isabelle Nanty ce soir sur France 3

Publié le 26 Juin 2020

La folle aventure de Louis de Funès raconté par Isabelle Nanty ce soir sur France 3

France 3 proposera ce soir à 21h05 "La folle aventure de Louis de Funès", un documentaire de Lucie Cariès, raconté par Isabelle Nanty.

Nous connaissons par cœur ses films et ses personnages, mais à travers « La Folle Aventure de Louis de Funès », nous allons découvrir quel est l'homme derrière l'acteur.

Pour beaucoup d’entre nous, Louis de Funès se confond avec ses personnages. Le chef d’orchestre de La Grande Vadrouille, l’industriel en fuite des Aventures de Rabbi Jacob, le Grand d’Espagne de La Folie des grandeurs… Ils nous sont si familiers et depuis si longtemps qu’on croit connaître par cœur celui qui les incarne. Mais qui était réellement Louis de Funès ? Peut-on imaginer que derrière le comique tourbillonnant se cache un homme d’une délicatesse et d’une pudeur infinies ?

Exclusivement nourri d’archives, le film propose de partir à la rencontre du Louis de Funès intime. À travers ses archives personnelles inédites – ses films de famille et ses notes manuscrites – et les entretiens qu’il a accordés tout au long de sa carrière, le comique préféré des Français se révèle peu à peu.

Sa voix se mêle à celle de la narratrice Isabelle Nanty qui enrichit le film en posant sur le comédien son regard contemporain. Elle se montre tout à la fois complice, tendre et amusée.

Ensemble, de Funès et Isabelle Nanty racontent « la folle aventure de Louis de Funès », l’étonnant destin qui fut le sien. Fils d’Espagnols désargentés, le comédien a traversé des années de vaches maigres avant de devenir star à 50 ans. Une célébrité si grande et si soudaine que Louis de Funès ne sait pas toujours quoi en faire. Il ne vit que pour sa famille et trouve la tranquillité en s’isolant chez lui, au bord de la Loire. Là, il filme inlassablement les siens, et sa caméra Super 8 s’attarde souvent sur Jeanne, son épouse qui l’apaise tant. Car si de Funès n’a rien d’un clown triste, c’est en revanche un homme qui « trimballe son inquiétude partout », comme il le dit lui-même. Alors il trouve aussi l’apaisement en travaillant avec ceux qu’il admire comme Bourvil, Yves Montand ou Gérard Oury. Et, de film en film, il se construit une véritable troupe. Il y a Claude Gensac, qui restera sa « Biche » pour l’éternité, mais aussi Michel Galabru et de nombreux Branquignols. Avec eux, Louis de Funès ne cesse de repousser les limites de son comique pour surprendre son public.

C’est comme une mission, il doit nous faire rire. Ses carnets de notes personnelles le révèlent tout au long du film : il se souvient de ce qu’il a vécu, il s’empare de ce qu’il voit pour tout transformer en idées de gags qui nourriront ses films. Et il aime par-dessus tout les faux jetons et l’abus de pouvoir, qu’il joue avec délectation.

Formidable observateur de l’espèce humaine, de Funès choisit d’en rire et de nous entraîner avec lui. L’homme tout autant que le comédien nous offre ici une joie simple, gorgée de vie, ce quelque chose qui nous réveille autant qu’il nous réunit.

Rédigé par Sarah

Publié dans #Actu TV, #France 3

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article