Semaine spéciale Charles de Gaulle du 1er au 7 juin sur France Culture

Publié le 1 Juin 2020

Semaine spéciale Charles de Gaulle du 1er au 7 juin sur France Culture

Militaire, résistant, homme d'État et écrivain, le Général de Gaulle est une grande figure de l’histoire de France. 80 ans après l’appel du 18 juin, premier discours du Général sur les ondes de la BBC et texte considéré comme fondateur de la Résistance française, le parcours hors-du commun de cet officier continue de fasciner. Rebelle, courageux et empreint d’une “certaine idée de la France”, le général de Gaulle est la voix de la libération lors de la deuxième guerre mondiale, celle de l’incompréhension en Algérie mais aussi le souvenir d’un président démissionnaire en 1969.

130 ans après sa naissance et 50 ans après sa mort, France Culture retrace du 1er au 7 juin, l’histoire du Général de Gaulle lors d'une semaine spéciale.

9h05 – 10h : Le Cours de l’histoire de Xavier Mauduit - Résistance, où sont passés les "jours heureux" ?
Lundi 1er juin : 1940-1943 : unir la lutte
Avec l'historien Laurent Douzou, professeur d'histoire contemporaine à l'Institut d'études politiques de Lyon

Mardi 2 juin : Grand témoin : Annette Beaumanoir
Annette Beaumanoir a été résistante dans les réseaux de Jean Moulin à Lyon, et elle est reconnue Juste parmi les nations. Sa biographie écrite par Anne Weber a été publiée en mars aux éditions du Seuil.

Mercredi 3 juin : “Les jours heureux”, le programme du Conseil National de la Résistance
Avec Claire Andrieu, historienne, professeur à Sciences Po Paris

Jeudi 4 juin : Sécurité sociale : la croisade d’Ambroise Croizat
Avec Gilles Perret, réalisateur du documentaire « la Sociale », et secrétaire du « Conseil national de la Nouvelle Résistance »

15h00 : La Compagnie des œuvres de Matthieu Garrigou-Lagrange - Semaine Churchill / de Gaulle - Mémoires de guerre
Lundi 1er juin : Churchill "poilu"
Avec : Antoine Capet, professeur émérite de civilisation britannique à l'université de Rouen, auteur de Churchill, le dictionnaire (Perrin, 2018) et traducteur des Mémoires de la Grande Guerre de Winston Churchill (Tallandier, 2016)
Et la chronique de Jean-Baptiste Gendarme, écrivain, pour la revue Décapage

Mardi 2 juin :  Officier mais rebelle
Avec :  Alexandre Duval-Stalla, avocat, auteur de André Malraux, Charles de Gaulle, une histoire, deux légendes : biographie croisée (Folio, Gallimard)
Et la chronique de Jérôme Dupuis, de l'Express

Mercredi 3 juin : Devenir De Gaulle
Avec : Jean-Luc Barré, écrivain, historien et éditeur, auteur notamment des préfaces aux Lettres, otes et carnets (Robert Laffont / Bouquins)
Et la chronique de Michel Crépu, écrivain, essayiste, rédacteur en chef de la NRF

Jeudi 4 juin : Ecrire pour l'histoire et pour la littérature
Avec : Jean-Louis Jeannelle, professeur de littérature française des XIXe et XXe siècles à l’Université de Rouen, autour du volume des Temps modernes « De Gaulle, la France et la littérature »
Et la chronique de Pierre Glaudes, professeur de littérature française à l’université de Paris-Sorbonne

17h02 (Lundi à jeudi) : LSD, La Série documentaire de Perrine Kervran
Série remontée par Mydia Portis-Guérin
Du général au président, un itinéraire gaulliste ?
2020 est l'année d'un triple anniversaire gaulliste. On célèbre en effet cette année les 130 ans de la naissance de Charles de Gaulle, les 50 ans de la mort du général à Colombey Les deux Eglises et les 80 ans de l'appel du 18 juin 40 qui allait être le point de départ de l'organisation de la résistance. C'est donc l'occasion de vous proposer de nouvelles écoutes documentaires parmi ceux qui retracent ce parcours hors norme et historique.

De la mise en œuvre de cet appel lancé sur les ondes à l'été 1940, à l'inauguration de l'aéroport d'Orly comme symbole des trente glorieuses, en passant par le la mise en place de la figure présidentielle de la Ve république, ou par le programme du CNR, nous vous invitons à une exploration de certaines des réalisations les plus symboliques du Général De Gaulle.

Dimanche 7 juin à 21h : Fiction / Théâtre et compagnie / coordination Blandine Masson
Les Chênes qu'on abat d'André Malraux
Adaptation de Guillaume Erner / Avec Robin Renucci (André Malraux) et Gérard Desarthe (Charles De Gaulle)
Il y a tout juste cinquante ans, le 28 avril 1969, à l’issue d'un référendum portant sur le transfert de certains pouvoirs aux Régions et la fusion du Sénat avec le Conseil Economique et Social, le général de Gaulle quitte le pouvoir. Il avait annoncé son intention de démissionner en cas de victoire du « Non » et c’est le « Non » qui l’emporta. Le Général se retire alors dans sa maison de La Boisserie à Colombey-les-Deux-Eglises où il commence à rédiger ses Mémoires d’espoir, qui suivront ses Mémoires de guerre. Le 11 décembre 1969, André Malraux, qui créa le ministère de la Culture en 1959 et en fut le premier ministre, passe une journée avec le général de Gaulle à la Boisserie. Ils ne le savent pas encore, mais ce sera leur dernière rencontre. Malraux tirera de cette « interview », un livre qu’il titre, en reprenant une citation de Victor Hugo, Les Chênes qu’on abat.

Le 9 novembre 1970, le général de Gaulle meurt à la Boisserie. Réflexions, souvenirs, improvisations et méditations, ce dialogue crépusculaire qui revient sur le passé est aussi troublant par ce qu’il peut avoir de visionnaire. Le général de Gaulle, retiré tel Saint Bernard dans la solitude de sa cellule, dessine sa vision de l’avenir, en particulier de l’Europe. Les pages sur lesquelles se termine le livre annoncent les questions que notre pays affronte aujourd’hui : « Il ne s’agit plus de savoir si la France fera l’Europe, il s’agit de comprendre qu’elle est menacée de mort par la mort de l’Europe. » Au-delà de l’Europe, les deux hommes, l’artiste et le politique, reviennent sur des notions essentielles comme le Peuple, le rassemblement de la France, les relations des intellectuels avec le politique, la démocratie, l’ambition nationale...
Blandine Masson

Suivie de « L’Art d’hériter en politique »
Une rencontre animée par Guillaume Erner et Emmanuel Laurentin
Avec Claire Andrieu, historienne, professeur des Universités à l’Institut d’études politiques de Paris et membre du Centre d’histoire de Sciences Po, spécialiste de l’histoire politique de la France contemporaine ; Régis Debray, philosophe, écrivain et médiologue et Robin Renucci, acteur et metteur en scène, directeur, depuis 2011, du Centre dramatique national les Tréteaux de France.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Actu Radio, #France Culture

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article