"Violences familiales : Fin du huis clos ?" du sommaire du magazine "Dans quelle France on vit" ce soir sur RMC Story

Publié le 17 Juin 2020

"Violences familiales : Fin du huis clos ?" du sommaire du magazine "Dans quelle France on vit" ce soir sur RMC Story

Ce mercredi à partir de 21h05, Anne Nivat présentera sur RMC Story un nouveau numéro de son magazine « Dans quelle France on vit » qui aura pour thème ce soir : Violences familiales : Fin du huis clos ?.

Pour la plupart d’entre nous, le huis clos familial est un refuge. Mais l’intimité familiale peut aussi se révéler le lieu de violences inouïes de la part d’un individu envers son épouse/époux, ses propres enfants, voire ses parents. Le confinement, lié à la crise sanitaire, a fait exploser les violences intrafamiliales. Le nombre d’interventions à domicile des forces de l’ordre pour « différends conjugaux » a augmenté de 48% (par rapport à 2019 sur la même période).

Pour ce 7ème numéro de « Dans quelle France on vit », Anne Nivat a parcouru l’hexagone en quête de témoignages et constaté que, malgré la bonne volonté de tous les acteurs (gendarmes et policiers, magistrats, psychologues, institutions sociales, etc.) rencontrés pour ce documentaire, et même si la parole tend à se libérer, la situation est loin d’être idéale.

Au Havre, Anne Nivat écoute le récit de la meilleure amie de la 105ème victime de féminicide de l’année 2019 ; pour mieux comprendre la terreur de l’emprise, dans un village du Lot elle visite le lieu d’accueil de femmes ayant osé fuir le lieu de leur détresse après quelques mois (ou quelques années) de violences physiques et/ou psychologiques. A Arras, la grand reporter fait face au discours de deux hommes auteurs de violences conjugales et, dans une gendarmerie des alentours de Rennes, assiste aux « aveux » désespérés d’une jeune femme victime de violences.

Pour mieux comprendre, Anne Nivat a aussi invité à Paris un groupe de femmes victimes de violences de leur ex-conjoint, qui ont souvent perdu la garde de leurs enfants, et les questionne sur leurs combats pour les récupérer. Elle assiste enfin à une séance de « reconstruction » par le théâtre à Saint-Denis, où, grâce aux joies de l’improvisation, des femmes se libèrent.

Tourné à la veille du confinement, cet épisode s’est interrompu, puis achevé en phase de déconfinement, l’actualité de son sujet ayant grandi à l’aune de l’augmentation des violences conjugales pendant cette période.

Crédit photo : Yann Audic

Rédigé par Sarah

Publié dans #Actu TV, #RMC Story

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article