Direction Longyearbyen dans "Drôles de villes pour une rencontre" ce soir sur France 5

Publié le 29 Juillet 2020

Direction Longyearbyen dans "Drôles de villes pour une rencontre" ce soir sur France 5

Dans la collection "Drôles de villes pour une rencontre" diffusée le mercredi à 20h50 sur France 5, la journaliste Alexandra Alevêque expérimente la vie dans les villes les plus extrêmes du monde : pendant plusieurs semaines, elle habite, mange, se déplace, vit à -52°c dans la ville la plus froide, est happée par la foule dans la ville la plus dense du monde, ou essoufflée à chaque pas, dans la ville la plus haute de notre planète…

Des immersions qui nous font partager la « drôle » de vie de ces habitants qui affrontent le climat, la nuit, la surpopulation, la démesure et même le bonheur !

Chaque épisode, nous propose une réflexion sur l’incroyable faculté d’adaptation des hommes et sur les solutions qu’ils apportent, tant comportementales qu’organisationnelles. A quoi ressemblent ces villes hors du commun ? Comment vivent leurs habitants ? Qu’avons-nous à apprendre d’eux ?

LONGYEARBYEN (inédit)
Plantée sur une terre de tous les extrêmes, Longyearbyen est la ville la plus septentrionale de la planète. Par 78 degrés de latitude nord, dans l’archipel norvégien du Svalbard, 2 500 personnes habitent à l’année un territoire sauvage et glacé, si hostile à l’homme qu’aucune population indigène ne s’y est jamais installée.

Rythmée par la nuit polaire et le soleil de minuit, la vie à 1 000 kilomètres du pôle Nord serait impossible sans les spectaculaires moyens mis à disposition des habitants de la ville. Grâce à la manne historique de sa mine de charbon, Longyearbyen dispose de tout le confort moderne pour affronter les rudesses de l’Arctique.

Accueillie par une famille installée depuis trois ans au Svalbard, Alexandra Alévêque a passé un peu plus de deux semaines à la découverte d’une vie quotidienne où l’émerveillement se dispute en permanence avec l’inattendu. En commençant par le passage obligé de tous les résidents de la ville : un entraînement au maniement du fusil. Car à s’aventurer dans les sublimes paysages du Svalbard, le risque est trop grand de croiser le seigneur de la banquise, l’insaisissable et très dangereux ours polaire.

MANILLE (rediffusion)
Avec plus de 43000 habitants au kilomètre carré, la capitale des Philippines détient le record mondial de densité de population.  La majorité des habitants vit sous le seuil de pauvreté, ce qui entraîne des graves difficultés pour se loger : 40% de la population vit dans l'un des 500 bidonvilles de Manille. Mais cette réalité économique n’effraie pas les Philippins. Avec un optimisme sans égal et un fatalisme inébranlable, les habitants de la ville ont su s’organiser et s’adapter à leurs conditions de vie extrême.

Mais comment 12 millions de personnes peuvent-elles vivre ainsi, comme des sardines dans une boite bien trop petite pour elles ? Pour le découvrir, Alexandra va habiter avec une famille de 10 personnes dans une petite maison au cœur d’un bidonville de la ville.

Crédit photo : TVSP Prod

Rédigé par Sarah

Publié dans #Actu TV, #France 5

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article