Cap sur la Garonne dans « Au bout c’est la mer » avec François Pécheux ce soir sur France 5

Publié le 18 Août 2020

Cap sur la Garonne dans « Au bout c’est la mer » avec François Pécheux ce soir sur France 5

Du mardi 11 août au mardi 25 août, France 5 diffuse chaque mardi à 20h50 un épisode inédit de la saison 3 de la collection documentaire "Au bout c'est la mer" incarnée par François Pécheux. A 21h45, France 5 rediffuse un épisode des saisons précédentes.

Le fleuve rouge, l'Irrawaddy, la Garonne, sur tous les continents, il existe des fleuves mythiques, de véritables appels à prendre le large. Ils sont la source des plus grandes civilisations, le refuge de peuples oubliés, un poumon économique et culturel, et de merveilleux  éco-systèmes.

François Pécheux part descendre ces fleuves jusqu’à l’embouchure, à la rencontre de tous ceux qui vivent sur leurs rives ou sur l’eau. Tous racontent une histoire du fleuve. Baroudeur curieux, il embarque sur tout ce qui flotte, prêt à faire escale à tout moment. Et il n’a qu’une seule certitude : au bout c’est la mer…

20h50 > AU BOUT C’EST LA MER : LA GARONNE
François Pécheux nous emmène donc découvrir la Garonne, en France. Des Pyrénées jusqu’à l’Atlantique, François va longer son cours à la rencontre de celles et ceux qui sont liés au fleuve.  Son périple commence au Gouffre de Saoule, qui surplombe une des petites rivières qui rejoint ensuite le fleuve. Une arrivée dans l’eau sportive, qui se poursuit en kayak avec Bastien, son guide.

Au fil de l’eau, François rencontrera Jean-Luc, passionné d’archéologie, et qui reconstitue des Coracles, des petites embarcations à base de branches et de peaux de bêtes, comme le faisaient sans doute les gaulois. Puis en se rapprochant de Saint-Bertrand-de-Comminges, il va faire la connaissance de Solenn, une jeune bergère passionnée par son métier.

Dans la région de Toulouse, François va accompagner Frédéric, un scientifique, qui étudie l’évolution du silure dans la Garonne et ses affluents. Le silure, c’est un poisson d’eau douce qui peut mesurer jusqu’à 2m70. Sensations fortes garanties. Le fleuve devient ensuite de plus en plus large, jusqu’à ressembler à un grand fleuve d’Amérique du Sud. A Tonneins, François naviguera avec des amis qui ont restauré un vieux bateau de la région: la Miole. Il empruntera ensuite le Canal de Garonne, parallèle au fleuve, à bord de la péniche de Noël, pour se rapprocher davantage de la mer.

Dans la région de Bordeaux, la Garonne est rejointe par la Dordogne pour former la Gironde. A deux pas de son estuaire, se situe l’île Margaux. Pierre, vigneron, fera découvrir à François son île de rêve. Pour traverser l’estuaire, François a la chance de pouvoir embarquer à bord d’un de ces énormes bateaux qui traversent les mers du globe. A son bord, il rencontrera Yann, qui est un des pilotes spécialistes du fleuve, et qui aide à conduire le bateau jusqu’à la mer. Et enfin, après presque 600 kilomètres sur le fleuve, la mer est enfin là, avec un monument incontournable : le Phare de Cordouan. On dit qu’il est le roi des phares…

21h45 > AU BOUT C’EST LA MER : DES FLEUVES ET DES HOMMES
Dans cet épisode spécial d’Au Bout c’est la Mer, François Pécheux parcourt les fleuves du globe et nous fait vivre ses plus belles rencontres. Il commence par l’Amazonie, où Raimunda élève de très gros poissons dans un bassin, les Pirarucus. Puis direction le Mékong, où François rencontre un pêcheur acrobate, qui doit tenir en équilibre au-dessus de rapides impressionnants. En Inde, à proximité du Gange, François s’essaiera à la lutte, puis à bord d’une pirogue, sur le Rio Magdalena en Colombie, il ira livrer de l’eau douce.

Son voyage se poursuit en Allemagne, sur le Rhin, à bord de la voiture incroyable de Hans, qui peut à la fois rouler sur terre et naviguer sur le fleuve. Enfin, François termine son périple en Argentine, où il partagera la vie de cow-boys du fleuve, sur le Rio Parana.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Actu TV, #France 5

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article