"Laëtitia ou la fin des hommes", série adaptée de l’enquête d’Ivan Jablonka, diffusée dès ce soir sur France 2

Publié le 21 Septembre 2020

"Laëtitia ou la fin des hommes", série adaptée de l’enquête d’Ivan Jablonka, diffusée dès ce soir sur France 2

Adaptée de l’enquête d’Ivan Jablonka, "Laëtitia ou la fin des hommes" (Éditions du Seuil), prix Médicis et Prix littéraire du Monde en 2016, la mini-série "Laëtitia" (6 épisodes de 45 minutes) sera diffusée sur France 2 ce soir et lundi prochain en première partie de soirée.

Réalisée par Jean-Xavier de Lestrade, cette série revient sur une tragédie qui, loin d’être un simple fait divers, a bouleversé les Français et mis en lumière à la fois les fragilités liées à l’adolescence et les ressorts souvent invisibles d’une violence ordinaire.

Côté casting, on retrouvera Sophie Breyer (Jessica), Marie Colomb (Laëtitia), Yannick Choirat (L'adjudant-Chef Chargé De L'enquête), Sam Karmann (L'assistant Paternel De La Famille D'accueil), Kevin Azaïs (Le Père Biologique), Noam Morgensztern De La Comédie-Française (Le Meurtrier), Alix Poisson (l'assistance sociale)...

Dans la nuit du 18 au 19 janvier 2011, à La Bernerie-en-Retz, non loin de Pornic, une jeune fille de 18 ans, Laëtitia, est victime d'un terrible meurtre. Sur le thème de « l'Ange et le Monstre », la presse donne aussitôt à l'affaire un retentissement spectaculaire. Le public se passionne et transforme la victime en icône.
Ce fait divers « trahit » le monde dans lequel il se produit. C'est aussi un portrait détaillé de la France du début du XXIe siècle. « L'affaire Laëtitia » ne montre pas seulement la sauvagerie de la mort de la jeune fille, il évoque aussi une violence ordinaire, quotidienne, presque invisible.

A noter que la semaine prochaine (lundi 28 septembre) et la diffusion des trois derniers épisodes de la série "Laëtitia", France 2 propose une nouvelle Soirée Continue animée par Julian Bugier.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Actu TV, #France 2

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article