« Une mère parfaite », série franco-allemande avec Julie Gayet actuellement en tournage pour TF1

Publié le 24 Septembre 2020

« Une mère parfaite », série franco-allemande avec Julie Gayet actuellement en tournage pour TF1

Quad Drama, Nadcon Film, TF1 et ZDF sont très heureux d’annoncer le début du tournage de « Une mère parfaite » (4 épisodes de 50 minutes pour TF1 / 2 de 90 minutes pour ZDF) écrite par l’auteure primée aux BAFTA Carol Noble (Ballerina) avec la collaboration de Thomas Boullé (Pour Sarah), d’après le roman The Perfect Mother de Nina Darnton.

Fred Garson (Les Hommes de l’ombre - Saison 3, Insoupçonnable) réalise les 4 épisodes de la mini-série dont le tournage a débuté du 16 au 18 septembre à Berlin pour continuer du 21 septembre au 30 novembre à Paris.

Il s’agit de la première coproduction franco-allemande d'Iris Bucher (Quad Drama / Le Secret d’Élise, Le Bazar de la Charité) aux côtés de Peter Nadermann (Nadcon Film).
Quad Drama assure la production déléguée de la série.

Distribuée par TF1 Studio, Une Mère Parfaite réunit un casting franco-allemand prestigieux avec Julie Gayet (Hélène Berg), Tomer Sisley (Maître Vincent Duc), Eden Ducourant (Anya Berg), Andreas Pietschmann (Mathias Berg), Cyril Gueï (Mani), Frédérique Tirmont (Elisabeth), Sylvain Dieuaide (Franck), Maxim Driesen (Lukas Berg), Emilia Nöth (Mia), Halima Ilter ( Maryam) et Hatik (Bash).

Berlin. La vie bien orchestrée d’Hélène Berg bascule suite à un appel téléphonique. Sa fille Anya, étudiante à Paris, est accusée de meurtre. Convaincue de son innocence, Hélène prend le premier avion pour Paris. A son mari, éminent chirurgien, et son fils en plein bac, elle promet que très vite, elle ramènera Anya à la maison, tout cela ne peut être qu’un tragique malentendu…

Face à une situation bien plus complexe que prévue, Hélène finit par mener sa propre enquête, avec l’aide de Vincent, un avocat français - qui est aussi son amour de jeunesse qu'elle n’avait pas revu depuis vingt ans. Progressivement, leurs investigations mettent à jour des éléments compromettants à l’encontre d’Anya dont les témoignages varient au gré des interrogatoires. Au fil des découvertes, le doute s’insinue : et si sa fille n’était pas innocente ?

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Tournages, #TF1

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article