Alerte enfants disparus dans Infrarouge ce soir sur France 2

Publié le 14 Janvier 2014

infrarouge
Dans le cadre de sa case documentaire "Infrarouge", France 2 diffusera ce soir à 23h05 Alerte enfants disparus de Gilles de Maistre

Comment faire le deuil quand depuis dix ans, il n’y a aucune trace de l’enfant disparu ?

Ils se prénomment Estelle, Marion ou Léo. On croise encore leurs regards au détour d’une vieille affichette oubliée dans les aéroports, les gares ou les commerces. Leurs familles, dévastées, vivent depuis des années dans l'attente d'une nouvelle, d'une certitude ou, à défaut, d'un début de piste.

45 000 disparitions d’enfants en France chaque année. Le chiffre effraie autant qu’il pose de questions. Comment est-ce possible ? Comment nos enfants si chers peuvent-ils disparaître ainsi ? Comment les protéger ? Comment les retrouver ?

La plupart des disparitions de mineurs sont le fait de fugues… Ils sont le plus souvent retrouvés dans les deux jours qui suivent leur disparition. Mais, pour les familles comme pour les enquêteurs, l’angoisse les a accompagnés tout au long de ces deux jours. La même à chaque signalement.
Il ne faut parfois que quelques heures pour retrouver l’enfant sain et sauf. Quelques heures aussi, pour retrouver un corps sans vie.

Et puis, il y des enquêtes qui durent des mois, des années… De longues et épuisantes recherches. Des enfants qu’on ne retrouve jamais. Ces disparitions inquiétantes touchent les jeunes enfants ou des adolescents fragiles. Ce sont celles dont on parle le plus, comme Marion, Estelle, Léo et dernièrement en Europe, Maddy. C’est dans ce type d’affaires que le plan Alerte enlèvement est déclenché.
Un plan qui permet d’agir au plus vite, mais qui ne suffit pas toujours. Quand les recherches sont vaines, elles condamnent les familles au pire : ne pas savoir. Des familles qui malgré le temps qui passe, ne baissent pas les bras et gardent l’espoir de revoir un jour leur enfant ou du moins de savoir ce qui est arrivé ce jour-là…

Dans d’autres cas, on sait très bien ce qui est arrivé ce jour-là… Une séparation qui tourne mal, un droit de visite jugé ridicule et l’enfant devient littéralement l’otage d’un des deux parents. On les appelle les enfants volés… volés par un de leur propre parent. L’enlèvement parental est certainement un acte d’amour, mais un acte fou qui n’est qu’un abus de pouvoir de l’adulte sur l’enfant au détriment de son bien-être. La détresse du parent esseulé est terrible, les questions sans réponse fusent sans discontinuer. Les recherches pour retrouver cet enfant volé sont tout aussi longues et douloureuses et souvent sans issue favorable…

Rédigé par Fabien

Publié dans #Actualité TV

Commenter cet article