Direction le Congo dans "Va voir ailleurs" sur M6

Publié le 7 Août 2013

va-voir-ailleurs
Ce mercredi, M6 diffusera les trois premiers épisodes (jusqu'à 0h40…) de “Va voir ailleurs”, un nouveau docu-réalité produit par Tony Comiti va permettre à 6 Français de partir pour un voyage qui pourrait changer leur vie.

Ils sont éleveurs, chauffeurs de taxi, marins pêcheurs, chauffeurs routiers, médecins ou infirmières... Ils sont de bons professionnels expérimentés et aguerris qui travaillent en France depuis des années... Ils pensaient tout connaître de leur métier... Mais sauront-ils l’exercer à l’autre bout du monde dans des pays où l’environnement, les conditions de vie et les mentalités sont si différentes ?

Durant deux semaines, ils vont sillonner et découvrir un pays qu’ils ne connaissent pas, partir à la rencontre de leurs collègues étrangers, partager des expériences et des moments de vie inoubliables... et se confronter à une réalité finalement très éloignée de la leur...

Le premier épisode diffusé ce soir nous fera suivre Maria Mandon, 30 ans, jeune médecin à Caen qui prend la direction du Congo.

À 30 ans, Maria Mandon est une jeune femme mariée et mère de deux enfants. Interne en gynécologie-obstétrique, elle vient de recevoir le titre de Docteur en Médecine. Pour elle, être médecin est une vocation. Décrite par ses proches, comme une femme déterminée, elle n'en est pas moins sensible et curieuse de vivre de nouvelles expériences. Au C.H.U de Caen, elle travaille dans des conditions idéales, au sein d ́une maternité flambant neuve et bien équipée. Pour elle, impossible de transiger sur les questions de sécurité et d'hygiène.

Durant deux semaines, elle va suivre le Docteur Alain Bikindu, qui sillonne le pays depuis plus de dix ans pour aller au contact de population n ́ayant aucun accès aux soins. Maria va être confrontée à des maladies qu ́elle n ́a jamais traitées, et qui ont disparu depuis des siècles en France. Chez les Pygmées, elle va découvrir qu ́on meurt encore de la lèpre, alors même que le remède ne coûte que deux euros. Elle va devoir réaliser des opérations dans des conditions très précaires et se passer de tout le confort technique de son C.H.U. Elle parcourra des milliers de kilomètres en 4X4 et en pirogue à travers le pays, pour aller au contact des populations les plus isolées.

Au terme de son périple, Maria va prendre conscience qu ́elle exerce dans des conditions privilégiées et réalisera à quel point le métier de médecin de brousse est un sacerdoce.

Crédit photo : DR

Rédigé par Sarah

Publié dans #Actualité TV

Commenter cet article